MENU

Bientôt le RER métropolitain ?

Publié le: 12 octobre 2022

Catégorie: Divers

Vues: 461

L’objectif est d’offrir des solutions alternatives à la voiture individuelle permettant de décarboner les déplacements dans un contexte de congestion routière et de réchauffement climatique, et qui soient attractives en matière de prix et de temps de parcours.

La nouvelle offre de service ferroviaire s’appuiera sur trois lignes TER existantes :
LIBOURNE-BORDEAUX-ARCACHON
LANGON-BORDEAUX-SAINT MARIENS/SAINT YZAN
La ligne du Médoc entre :
BORDEAUX/PESSAC et la POINTE DE GRAVE.

Entre 2028 et 2030, les opérations de régénération et de modernisation de l’infrastructure de la ligne du Médoc, en mauvaise état, devraient permettre d’augmenter les fréquences de TER.
Vous avez la possibilité du 20 septembre jusqu’au 19 novembre d’apporter votre contribution sur les aménagement ferroviaires.

Pour contribuer et vous informer sur le projet de RER métropolitain, rendez-vous sur : https://www.projet-rer-m.fr/fiche-projet/plus-de-trains-regionaux/

En vous inscrivant vous avez la possibilité d’exprimer vos attentes et vos besoins.

Vous participerez directement à la protection de notre environnement, à l’économie de l’énergie et encore plus important aujourd’hui à un mieux vivre.

Plusieurs réunions publiques sont organisées dont une à Lesparre, le mercredi 2 novembre à 18h 30 à l’espace François Mitterand, Place Gambetta.

En plus vous pouvez apporter votre contribution sur les registres à disposition dans les Mairies concernées par les aménagements.

Vos contributions permettront d’alimenter les réflexions des maîtres d’ouvrages et des partenaires co-financiers, au même titre que les études conduites actuellement.
Pour vous informer et contribuer en ligne sur le projet de RER métropolitain cliquez ici

 

3 commentaires pour Bientôt le RER métropolitain ?

  1. Hannes Linck dit :

    Grands projets pour Bordeaux – grands problèmes dans le Médoc
    Association de Montalivet se bat pour de meilleures correspondances à Lesparre
    La région métropolitaine de Bordeaux, a de grands projets pour le transport ferroviaire : d’ici 2030, un système de RER avec plusieurs lignes « traversantes » doit permettre de mieux connecter la région et d’élargir l’offre de transport en commun.
    Des améliorations sont également promises pour la ligne entre Bordeaux et la Pointe de Grave : une rénovation générale de l’infrastructure, de nouvelles rames, et des horaires cadencés.
    Malheureusement, une amélioration de la desserte des communes à l’écart des lignes de train, par un service de bus intéressant et bien organisé, n’est pas incluse dans le projet.
    Et le nord du Médoc souffre depuis longtemps de ce manque. Bien que la Région Nouvelle Aquitaine s’occupe depuis 3 ans non seulement de l’organisation des trains TER mais aussi de celle des cars, il n’existe toujours pas de coordination satisfaisante entre ces deux modes de transport.
    Tout d’abord, le service offert par les lignes d’autobus 711, 712 et 713 à partir de Lesparre est très petit. En semaine il n’y a que deux cars le matin en direction de Lesparre et deux en retour le soir. Le samedi, l’offre est encore plus réduite, et les dimanches et jours fériés, il n’y a qu’un seul bus dans chaque direction sur les lignes 711 et 712 – mais uniquement d’avril à octobre. Le grand centre naturiste Euronat et le camping populaire du Gurp ne sont desservis qu’en juillet et août, bien qu’Euronat soit ouvert toute l’année.

    Faible desserte et mauvaises correspondances
    Mais même ces quelques trajets en car ne sont guère intéressants pour les trajets depuis et vers Bordeaux. Car la plupart d’entre eux n’ont pas une bonne correspondance avec les trains TER à Lesparre. Les cars partent souvent de la gare entre 5 et 20 minutes avant l’arrivée des trains, ou arrivent après leur départ.
    L’association Respect – Santé – Nature de Montalivet a analysé les liaisons actuelles avec pour résultat que le manque de correspondances à Lesparre prolonge le trajet de Bordeaux à Montalivet de 2 heures – possibles avec de bonnes correspondances – à jusqu’à 3h30, pour Hourtin d’une possible durée de 1h30 à plus 3 heures, et pour Saint-Vivien de 2 à 4 heures.
    Il n’y a pas que Respect – Santé – Nature qui se demande depuis longtemps pourquoi il n’est pas possible de faire une offre plus attractive – avec le budget existant – en apportant des corrections mineures aux horaires des cars. Parce que de nombreux touristes préféreraient de loin voyager en train et en car, et de nombreux habitants du Médoc laisseraient également leur voiture pour aller à Bordeaux, par exemple.
    C’est pourquoi l’association propose aujourd’hui aux responsables de la Région la mise en place d’un « nœud de communication intermodale » à la gare de Lesparre. Cela signifierait que les horaires de toutes les lignes de car – y compris la ligne 703 vers et depuis Bordeaux – seraient adaptés aux heures d’arrivée et de départ des trains TER, c’est-à-dire qu’ils arriveraient 5 à 10 minutes avant le départ des trains vers Bordeaux et partent 5 à 10 minutes après leur arrivée.
    Avec cette proposition, Respect – Santé – Nature a déjà trouvé beaucoup d’intérêt des communes, et de nombreuses associations du Médoc. Tout le monde attend désormais une réponse positive de la région.
    Les textes détaillés de RSN sont disponibles sur http://www.respect-sante-nature.fr -> Les actions -> En avant les trains et cars.

    Contact : Hannes Linck, RSN, tél. 07 54 35 92 09

    • durbain dit :

      Une solution serait de rouvrir la gare de Queyrac que j’ai connu active dans les années 80-90 et éventuellement celle de St-Vivien (chef lieu de Canton) mais éloignée du centre bourg. Si celles -ci sont vendues à des particuliers, il suffirait d’installer une maisonnette attenante avec un distributeur de billets comme cela existe à la halte de Moulis-Listrac ( la gare étant habitée). Il est vrai que les cars moins confortables sont bridés par les travaux routiers et le flux de la circulation surtout aux abords de Bordeaux. D’autre par se pose aussi les dessertes de Castelnau et Saint-Laurent. Je regrette que la ligne des « chemins de fer économiques » qui passaient sur le littoral à Hourtin (très urbanisée), Lacanau et Carcans ait été supprimée. Ce qui provoque des embouteillages sur les départementales qui rejoignent Brach, Castelnau et Sainte-Hélène. Un projet de liaison par voie ferrée de Lacanau à Saint-Médard (en évitant Saumos) puis Eysines a été envisagé et est toujours en cours de discutions. Tout comme la voie ferrée de Lège à Facture (projet COBARTEC) afin de désengorger la route d’Arès à Facture gare (ligne Arcachon-Bordeaux). C’est le résultat d’une volonté politique de ne pas se pencher sur le sujet des transports en commun. Mais les décideurs (Département et Région) préfèrent proposer des ronds-points ou de nouvelles routes dans la forêt. Ce qui ne résoudra rien au vu des nuisances sonores et du flux lié au confort de ces routes qui seront vite saturées comme l’a été la rocade depuis Bègles par le passage à 3 voies et à la sortie du pont d’Aquitaine .

  2. J’ai suivi en ligne la réunion de Lesparre hier mais le chat de la discussion en ligne était fermé : on n’a pu poser aucune question ! Les horaires des TER étant ce qu’ils sont, il ne m’aurait pas été possible d’assister à toute la réunion en présentiel..
    On nous assigne toujours à la route avec tous ces travaux : quand retrouverons-nous tous nos TER, y compris ceux sur l’heure de Midi, incompressibles pour les rendez-vous médicaux à Bordeaux l’après-midi ?!
    Ce n’est pas clair : Janvier ou Juin ?!
    Les cars de remplacement ne sont pas une solution étant donné l’état des routes sur le trajet des arrêts des gares (routes défoncées, ronds-points et ralentisseurs sans arrêt, travaux intempestifs qui démarrent en fin de semaine et retardent le car SNCF).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>