MENU

Qualité des eaux de baignade rive droite : compte-rendu de la réunion du 5 juillet 2021 à Royan

Publié le: 10 juillet 2021

Catégorie: Divers

Vues: 407

Une réunion ayant pour objet la qualité des eaux de baignade s’est tenue à Royan le 5 juillet 2021 entre 7 maires du Pays Royannais, plusieurs adjoints en charge du dossier, 2 techniciens Ville de Royan, 1 technicien Saint-Palais sur mer et 6 représentants d’associations.

Maires : La Tremblade, Les Mathes, Saint-Palais sur mer, Vaux sur mer,  Royan, Saint Georges de Didonne, Meschers (représentée par un conseiller municipal).

Associations : Saint Palais-Environnement, Les Amis de Saint-Palais, Royan-Vaux-Environnement , Pays-Royannais-Environnement, Demain-les-Mathes, Estuaire pour Tous.

Suite aux problèmes de qualité des eaux de baignade en Pays Royannais depuis 2018, 7 maires littoraux de la Tremblade à Meschers se sont regroupés en « conseil balnéaire ».

Ce conseil qui facilite la mutualisation des données n’a aucun pouvoir institutionnel si ce n’est les prérogatives légalement dévolues aux maires.

Les associations étant demandeuses de la réunion, notre vice-président François Loustau a pris la parole au nom du groupement pour expliquer notre démarche.

Depuis 2018 la mauvaise qualité des eaux de baignade avérée sur certaines plages et les nombreuses fermetures préventives décidées selon les prévisions météo inquiètent voire exaspèrent les habitants, principaux et secondaires, ainsi que les estivants. Aucune cause précise n’a été ciblée même si quelques pistes peuvent être envisagées .

Le Conseil Départemental de Charente-Maritime a financé une campagne d’analyses dans l’estuaire en 2019/2020  qui n’a révélé aucune pollution en provenance de l’amont .

Ruissellement excessif des eaux de pluie conséquence du bitumage important de nos communes depuis les années 60,  longueur du réseau d’assainissement (400 km pour la seule station d’épuration de Saint Palais), absence et non-conformité de raccordements individuels ou collectifs, infiltrations d’eaux parasites dans le réseau d’eaux usées surchargeant les stations d’épuration, ces  problèmes récurrents  nous  interpellent.

Les communes, ou à partir de janvier 2022 la CARA (Communauté d’agglomérations Royan Atlantique), n’ont pas des moyens financiers illimités. Des investissements conséquents sont tout de même engagés, 4 millions d’€uros à Saint-Palais dans des études et des travaux sur le pluvial.

Ces financements sont, selon nous, justifiés avec un retour sur investissement si dans quelques années les eaux de baignades sont propres en permanence, incitant les touristes à revenir et les résidents secondaires à rester.

Les alternatives et la concurrence ne manquent pas : Gironde, Vendée, Loire-Atlantique, Morbihan.

Les maires affirment appliquer le Code de la Santé publique qui leur permet d’obliger judiciairement les propriétaires à mettre leur raccordement en conformité. Le rejet des eaux de pluie dans l’assainissement peut-être détecté par le test de la fumée depuis la rue, en revanche la recherche de rejet d’eaux usées dans le pluvial oblige à pénétrer dans les habitations, ce que les propriétaires peuvent refuser jusqu’à contrainte judiciaire.

A Saint-Palais 100 courriers ont été envoyés dans ce sens enclenchant une procédure qui s’avère longue et complexe.

En réponse à une question d’Estuaire pour Tous :

«  Les  maires ont-ils pris conscience de la nécessité de sortir de la politique du tout bétonnage et bitumage en vigueur sur le territoire du Pays Royannais depuis les années 60 ? »

Monsieur Marengo, maire de Royan, répond que la révision du Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT)  intègre bien le problème de l’artificialisation des sols ».

Mais le projet de révision du SCOT  a été retoqué  par le préfet de Charente-Maritime le 16 janvier 2020 en partie parce que les prévisions de croissance démographique trop optimistes, avec leurs corollaires des projets immobiliers et une consommation foncière pléthoriques, auraient accentué le phénomène d’artificialisation  des sols.

Une nouvelle réunion est envisagée en septembre en présence de représentants de la CARA et de techniciens de la STEP de Saint-Palais.

Cet article n’engage qu’Estuaire pour Tousun compte-rendu commun étant en cours de rédaction.

Les représentants des associations du groupement ont été interviewés par le journal Sud-Ouest Royan le 9 juillet.

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires à la suite de cet article.

Un commentaire pour Qualité des eaux de baignade rive droite : compte-rendu de la réunion du 5 juillet 2021 à Royan

  1. J.Gervais dit :

    La saison à peine commencée plusieurs fermetures de baignade ont déjà eu lieu cette année dans le Pays Royannais. Ces interdiction de baignade sont décidées par les maires suite à d’importantes précipitations jusqu’à la certitude de l’absence de contamination constatée par analyse. Le principe de précaution, légitime, conduit les maires à fermer préventivement la baignade mais c’est bien le dysfonctionnement des réseaux et l’urbanisation outrancière entreprise depuis 60 ans qui ont amené la situation que nous connaissons. Sans l’industrie touristique le Pays Royannais est voué à la récession économique. En raison du dérèglement climatique les orages estivaux violents vont devenir de plus en plus fréquents. La remise à niveau des réseaux et l’arrêt du bitumage sont donc des priorités absolues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>