Compte-rendu de la réunion d’information sur les granulats

Publié le: 2 mars 2020

Catégorie: Divers

Vues: 536

 Cette réunion qui a eu lieu le 20 février 2020 à Rochefort sur Mer a été proposée par les entreprises Dragages-Travaux-Transports-Maritimes(DTM) et Granulats-Ouest (GO) aux membres du Conseil de gestion du Parc marin, dont Estuaire pour Tous, et aux élus oléronnais. DTM et GO ont été les 2 sociétés porteuses de l’ex-projet Matelier, GO exploite seule jusqu’en 2023 la concession minière du Platin de Grave devant la Pointe du Médoc.

 Il s’agissait de présenter les demandes de renouvellement des concessions Chassiron B et D arrivant à terme en 2023 et 2022 situées dans le périmètre du Parc marin à 11 km des iles de Ré et d’Oléron. Le contexte géographique des sites Chassiron est totalement différent de ceux de l’ex-Matelier et du Platin de Grave situés respectivement à 1 km et 1,4 km du littoral.

4 concessions sont exploitées sur Chassiron : outre B et D, également C et E par des entreprises concurrentes de DTM et GO sur un total d’extraction autorisé de 1,4 millions de m3/an. Soumises à la loi du marché les entreprises ne prélèvent que très rarement au maximum autorisé. Le sable marin extrait sur Chassiron B et D est déchargé dans les ports de La Rochelle, Tonnay-Charente, Les Sables d’Olonne et destiné au marché régional.

 Les demandes de renouvellement Chassiron seront présentées pour D le 10 avril 2020 et  pour B le 11 septembre 2020.

Séance de questions après un long exposé sur les techniques d’extraction et les mesures prises pour en limiter les effets sur le milieu marin, biodiversité et mouvements hydro-sédimentaires naturels.

Nous avons interrogé l’industriel sur son implication éventuelle dans la recherche sur les solutions alternatives aux granulats marins pour la conception du béton: réponse affirmative pour le recyclage avec une réserve sur le potentiel de démolition disponible mais pas de réponse concernant les innovations récentes sur la fabrication à froid à partir d’argile.

A notre questionnement sur la durée multi-décennale des concessions (standart 20 à 30 ans) ne correspondant plus aux incertitudes climatiques, les 2 sociétés répondent être conscientes du problème mais demandeuses d’une vision d’avenir industriel, la durée de vie d’un bateau-drague étant de 20 ans.

Nous avons profité de la présence d’un représentant de la Direction-Inter-Régionale de la Mer Sud-Atlantique (DIRM SA)  pour demander pourquoi une différence d’encadrement des sites d’ extractions de sable marin entre les 2 Documents Stratégiques de Façade Maritime Nord-Atlantique et Sud-Atlantique (limite nord/sud au niveau de la Vendée) nord-atlantique: extractions interdites à moins de 3 miles des côtes  sud-atlantique: aucun encadrement

 Réponse de la DIRM SA

 le dossier Matelier étant en cours d’instruction il n’était pas possible d’imposer un encadrement; grand étonnement de notre part car le Matelier a été abandonné en mai 2019 alors que le Document Stratégique de Façade Sud-Atlantique a été signé par le préfet maritime en octobre de la même année.

 Avenir du Platin de Grave: les prospections sur le permis de recherche Sud-Atlantique 2016/2021( 45 km au large de Montalivet hors Parc marin) sont encourageantes et pourraient déboucher sur une demande de concession.

Délai de rédaction des études+présentation du dossier+obtention des autorisations environ 4 ans.

En attendant GO pourrait demander une prolongation du Platin de Grave pour éviter une rupture de l’approvisionnement ( non-dit suite à l’échec Matelier).

Ce dossier sera débattu lors de notre assemblée générale le 9 mai 2020 où nous vous attendons nombreux !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>