L’ESTUAIRE AU FIL DE L’EAU

Publié le: 17 mai 2011

Catégorie: Divers

Vues: 2225

L’association Gens d’Estuaire propose depuis hier une série de réunions sur le thème de l’estuaire de la Gironde dans le cadre très agréable de la péniche la Sollérina qui avait jeté l’ancre pour la première étape à Port Médoc.

A bord des représentants de la région, du conservatoire de l’estuaire, du grand port maritime de Bordeaux et des élus régionaux et locaux pour se pencher sur le devenir de la Gironde. Après un exposé concis mais riche de l’histoire de la vie estuarienne est venu le débat sur l’opportunité du terminal méthanier avec une réflexion intéressante du GPMB admettant que ce n’était peut être pas le bon projet au bon endroit.

Ayant eu la possibilité de prendre la parole, j’ai confirmé que telle était la conception de notre association. Puis est arrivée la question du projet éolien qui recueillit l’unanimité de l’approbation des personnes présentes.

J’ai réitéré notre position favorable à un projet de développement industriel sur cette zone dans l’attente d’informations complémentaires sur la compatibilité de celui-ci avec la préservation de son environnement

Je ne saurai que conseiller à chacun d’entre vous de suivre les autres escales de la péniche qui donneront l’occasion de définir les grands axes de développement de l’estuaire ; ce soir à Mortagne, demain à Pauillac entre autres.

(le nombre de places est limité à 150)

 

Jean Marie Andreux

12 commentaires pour L’ESTUAIRE AU FIL DE L’EAU

  1. Gilles Lemoisson dit :

    Cher Monsieur,

    Au nom de qui avez ous réitéré votre position favorable. Qui avez vous consulté.

    Quel autorité les gens présent ont ils pour donner leur approbation a un tel stupide projet d’éolienne.

    Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire nous ne nous sommes pas battus contre le port métanier pour avoir en cadeau des éoliennes

    Arretons la démagogie ecologique.

    Gilles Lemoisson

  2. nth dit :

    J’approuve totalement la réaction !

    Je connais un peu la Bretagne et on commence à avoir des coins défigurés par des éoliennes, je vous conseille les hauteurs de Chateaulin par exemple ! Une magnifique rangée de ventilateurs que
    l’on voit jusqu’au cap de la Chêvre en presqu’ile de Crozon à plus de 30km…

    Si c’est pour avoir ces horreurs en panorama depuis Royan, merci bien.

    En plus ces moulins ne sont même pas une solution de remplacement car cela ne marche qu’un jour sur 2 en moyenne. Cela me dépasse que l’on parte là dedans au détriment du solaire de
    l’hydraulien…En plus laissez moi rire avec les 1000 emplois, c’est du vent. Tout sera fabriqué en Allemagne, il ne faudra pas grand monde sur place. Sauf bien sur si le but est de nous planter
    un parc off shore au large de Cordouan… style on ne verra surtout rien depuis la Gironde et tout sera pour la g…. des charentais. On commence à avoir l’habitude de la part de Bordeaux

  3. BOTTARO Jean dit :

    Cher Mr Lemoisson, je pense que Philippe LUCET est certainement plus représentatif des 2500 adhérents de
    UPPT, dont je fais partie, que vous-même  … qui ne représentez  … que vous-même.

    De plus, comme l’a dit Mr Lucet dans un précédent commentaire, « cela fait trois ans que l’association
    s’est battue pour qu’une option « énergies renouvelables » soit choisie en priorité pour d’éventuels appels à projets par les pilotes du développement de la zone »

    Et Mr Lucet a aussi précisé : « Il conviendra, nous l’avons dit,  de suivre de très près le
    déroulement de l’appel d’offre en cours  et le contenu du cahier des charges de l’utilisation des terrains par le ou les lauréats qui seront retenus. »

    Je ne sais pas dans quelle commune vous résidez, mais cela serait intéressant de nous le dire. A ce sujet, je
    suggère au gestionnaire du site que tous les commentaires soient signés avec la commune de domicile de l’auteur.

    Il y a eu depuis trois ans des assemblées générales qui ont validé cette position du Bureau de
    l’association.

    Jean BOTTARO – Castelnau de Médoc

  4. ANDREUX dit :

    Très cher Monsieur,

    je suis membre du Conseil d’Administration d’une Pointe pour Tous chargé des relations avec les médias. Vous avez lu l’article ci dessus de Philippe Lucet Président de l’association ? Je ne crois
    pas m’en être démarqué. Nous avons la chance en notre beau pays de France de partager la démocratie et dans tout pays démocratique, c’est toujours la majorité qui l’emporte hors il apparait que
    la majorité du C.A d’Une Pointe pour Tous est favorable à ce projet dans la mesure où il s’intégre raisonnablement dans le cadre de notre Estuaire (donc nous restons vigilant). Par contre
    Monsieur, lors de notre prochaine assemblée générale (en Juillet) venez vous exprimer et présentez vous au C.A de l’association, nous avons besoin de tous les avis.

    Je vous salue Monsieur.

  5. LANDA Henri dit :

    bonjour,

    Des Eoliennes au Verdon ?

     

     

     

    Peut être un vrai progrès pour Le
    Verdon, enfin,

    Une zone de développement
    éolien.

    Voila qui paraîtrait être un très
    bon projet,

    Mais qui déjà semble provoquer le
    rejet.

    Oh non bien sur pas du coté des
    Médocains,

    Mai de ces bons Charentais nos
    proches voisins.
    Cela leur parait une défiguration,

    Que ces cinq éoliennes en
    installation.

    Ils disent que placées face à
    Cordouan,

    Cela va gâcher la vue sur leur
    océan.

    Mais alors maintenant, Médocains
    tenez bon,

    C’est vraiment un très bon projet
    pour Le Verdon.

    Redonnant l’activité
    industrielle,

    Pouvant aider cette pointe qui
    sommeille.

    Le Médoc avec son port a besoin
    d’essor,

    Ne laissons pas nos voisins nous
    faire du tort.

    Bien sur ce ne seront  pas cinq éoliennes,

    Qui rendrons le site moins
    pérenne.

     

     

     

    Henri LANDA( 9 Mai
    2011)

     

     

     

  6. Henri LANDA dit :

    Bonjour,

    Des Eoliennes au Verdon ?

     

     

     

    Peut être un vrai progrès pour Le
    Verdon, enfin,

    Une zone de développement
    éolien.

    Voila qui paraîtrait être un très
    bon projet,

    Mais qui déjà semble provoquer le
    rejet.

    Oh non bien sur pas du coté des
    Médocains,

    Mai de ces bons Charentais nos
    proches voisins.
    Cela leur parait une défiguration,

    Que ces cinq éoliennes en
    installation.

    Ils disent que placées face à
    Cordouan,

    Cela va gâcher la vue sur leur
    océan.

    Mais alors maintenant, Médocains
    tenez bon,

    C’est vraiment un très bon projet
    pour Le Verdon.

    Redonnant l’activité
    industrielle,

    Pouvant aider cette pointe qui
    sommeille.

    Le Médoc avec son port a besoin
    d’essor,

    Ne laissons pas nos voisins nous
    faire du tort.

    Bien sur ce ne seront  pas cinq éoliennes,

    Qui rendrons le site moins
    pérenne.

     

     

     

    Henri LANDA( 9 Mai
    2011)

     

  7. nathalie dit :

    Je ne vois pas en quoi ce projet peut être porteur de quoi que ce soit … les éoliennes enrichissent ceux qui les fabriquent et ceux qui les vendent … à part ça …

    Quant à la majorité du CA … ce n’est pas la majorité des habitants et on sait bien que ce sont les minorités qui font bouger et avancer les choses, pas les majorités …

     

  8. M Chéruette dit :

    Pour répondre à Nathalie et en présiant que depuis le début je fais partie de ce CA qui vous paraît être une « minorité » … Nous travaillons en équipe : une équipe solide nous avons su
    faire abandonner ce sinistre projet ! Nous avons sacrifié nos vies de famille, et fait aussi des sacrifices financiers. Je me suis investie complètement afin d’éviter que notre estuaire
    ne devienne un champs de bataille et vous ? étiez vous à nos côtés quand il a fallu se battre … Votre réflexion me choque et va choquer ceux qui depuis maintenant 4 ans veille sur notre
    estuaire …Pour reparler de ce projet d’éoliennes, pour l’instant n’ayant pas encore un dossier complet si vous avez bien lu nos articles il est question d’attendre des informations
    complémentaires. Notre vigilence est notre force et jusqu’à maintenant notre stratégie a marché ! L’assemblée générale aura lieu en juillet, d’ici là il y aura des réunions d’informations sur le
    sujet alors à bientôt !

  9. no pasaran dit :

    Salut à tous………….avant de se décider pour des éoliennes,documentons-nous avec les articles qui traitent ce sujet : efficacité ? Nuisibilité ? Sécurité ?  ……..parfois édifiants !
    Alors : prudence . A + ………

  10. Thierry TENAU dit :

    Outre mon militantisme en faveur de l’aménagement de la R.D 1215 au travers une démarche associative citoyenne dans l’intérêt du
    Médoc, j’ai été sollicité et amené à me positionner comme certains acteurs locaux de la vie publique ou politique à l’égard de certains projets sur Le Verdon, comme notamment le terminal
    méthanier, la plate forme logistique GEOVIA, en fonction de mes convictions et de ma vision personnelle du développement économique du Médoc et plus précisément à la Pointe du Nord Médoc.

    Je ne reviendrais pas sur ces épisodes à l’origine de polémiques et de querelles stériles  engendrées globalement par un déni de démocratie et un déficit de tolérance dans le débat. 
     

    Incontestablement, le projet de terminal méthanier a été l’élément déclencheur d’une prise de conscience sur l’urgence et la nécessité
    de développer la zone industrialo-portuaire par l’implantation de projets en synergie avec l’environnement et l’économie locale afin que ce « no-mens land » actuel sur cette zone aboutisse, non
    pas de façon utopique à un eldorado, mais modestement à une zone industrialo-portuaire digne de son nom. Cette réflexion a abouti à la création par les instances politiques d’un comité de
    pilotage sur le développement du port du Verdon , qui est synonyme d’une réelle volonté de voir, enfin, se concrétiser des projets portés par des investisseurs sur cette Pointe du Nord-Médoc dont
    la démographie, la précarité et le taux de chômage sont malheureusement symptomatiques d’un Médoc à 2 vitesses entre le sud, proche de Bordeaux, et le Nord relativement éloigné de la métropole
    bordelaise.

    Aussi, tout comme je me suis positionné officiellement et médiatiquement par ma légitimité de responsable associatif à l’égard des
    dossiers précédemment énumérés,  je m’offusque de la position égoïste,  abusive et négativiste des élus
    charentais à l’égard du dossier des éoliennes au Verdon et plus particulièrement celle de Dominique BUSSEREAU, Président du Conseil Général de la Charente Maritime, qui me parait davantage
    justifiée essentiellement par des contraintes paysagères et une méconnaissance du dossier (puisqu’il s’agit avant tout de la fabrication d’éoliennes offshores) au détriment des retombées
    économiques et d’emplois suscités (aux alentours de 1000) pour une commune de 1400 habitants à la Pointe du Nord-Médoc …..ce qui constitue, à mon sens, un paradoxe pour un élu issu du
    gouvernement inféodé au Président de la République Nicolas Sarkozy, qui a cautionné la politique de ce dernier et notamment le souhait, conformément au grenelle de l’environnement, que la France,
    au travers sa politique énergétique rattrape son retard en matière de production d’électricité à partir des énergies renouvelables, 20 % d’ici 2020, par rapport à certains pays de l’union
    européenne comme l’Allemagne en prônant, justement leur développement. Une telle attitude est l’illustration caractéristique du concept NIMBY (Not In My Back Yard : pas dans mon
    arrière-cour) qui désigne une position éthique et  politique  consistant à ne pas tolérer la moindre
    nuisance dans son proche environnement.

    Cet excès d’ingérence qui constitue une atteinte à la volonté des forces vives du Médoc de voir se développer la Pointe du Nord- Médoc
    peut être lourd de conséquences sur le plan économique en entrainant une certaine forme de paupérisation pour notre territoire relativement isolé et qui peine à voir, enfin un jour, éclore un
    projet industriel propre tel celui exposé actuellement par l’industriel allemand BARD, tout comme cette forme d’intégrisme écologiste en voie de développement, plus soucieux de l’intérêt porté à
    l’égard du « crapaud pélobate » sur cette zone industrialo-portuaire que celui des futures générations du Nord-Médoc !

    Thierry TENAU

     

  11. Gilles Lemoisson dit :

    Réponse de Monsieur Gilles Lemoisson à Monsieur Jean Bottaro,

    Permettez moi de vous dire que je vous trouve bien agressif et sectaire.

    Ne vous en déplaise, je suis moi même menbre de l’UPPT, et revendique le droit d’exprimer en toute liberté mon opinion, qu’en bien même il serait en contraction avec la CA et son Président. Sauf
    si nous ne souhaitez que des benis OUI OUI dans votre Association. Ne comptez pas sur moi.

    Je me suis battu à vos cotés contre le port méthanier car c’était un mauvais projet pour l’estuaire. Je me batterais de ma même façon contre ce projet d’éoliennes car c’est aussi un mauvais
    projet.

    Acceptez comme en toute démocratie que nous puissions exprimer un avis différent du votre …..

    Je ne me cache pas derriére mon petit doigt.

    Je m’appelle Gilles Lemoisson et suis résident principal à Saint Georges de Didonne

    Salutations

     

  12. BOTTARO Jean dit :

    Au contraire,
    je suis tout à fait d’accord pour que les adhérents d’une association s’expriment, même et surtout,  lorsqu’ils ne sont pas d’accord avec le Président ou le CA de celle-ci !

     

    Mr Lemoisson, je souhaite que vous relisiez mon commentaire du 18/5/11. Je ne vois pas en quoi je suis 
    « agressif et sectaire » à vous entendre.

     

     

     

    Dans ma réponse, je vous fait simplement remarquer, contrairement à ce que vous dites, que le Président, dans
    l’article en question, parlait au nom du CA et d’une grande majorité des 2500 adhérents, ce que vous ne semblez pas reconnaitre.

     

    Je pense que plutôt que de dire que le Président ne représente qu’une minorité, ce qui est faux puisqu’il est
    élu par l’AG, j’aurais préféré que vous avanciez des arguments techniques réels et concrets.

     

     

     

    Pour autant j’approuve à 200 % que certains adhérents, qui n’auraient pas la même analyse sur le sujet, le disent ouvertement, et j’avais dans le passé rendu
    hommage au CA de nous permettre de nous exprimer librement sur ce site, sans retouche du commentaire que nous faisons !

     

    Ce qui est pour moi, une preuve d’ouverture et de démocratie, de la part des responsables d’UPPT, que je
    remercie encore pour leur travail et leur constance.

     

     

     

    Jean BOTTARO – Castelnau de Médoc

     
    pour leur travail et leur constance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>