Filière « Eolien offshore » : l’Aquitaine hors jeu ?

Publié le: 27 janvier 2011

Catégorie: Divers

Vues: 1360

Communiqué de presse : Filière « Eolien offshore » : l’Aquitaine hors jeu ?

 

L’annonce ce jour des zones choisies pour l’appel d’offres de la première tranche de 3000 MW pour le développement de l’éolien en mer sur les côtes françaises, montre qu’une fois de plus l’Aquitaine est absente dans le domaine des projets « énergies renouvelables » (la zone d’Hourtin initialement envisagée n’ayant pas été retenue). Si les possibilités d’accueil d’industries liées à la filière (cf. par exemple projet « Bard » au Verdon sur mer) ne sont pas définitivement enterrées, il est clair cependant

1/ que la région Aquitaine devient totalement excentrée vis-à-vis des zones de développement annoncées.

2/  que vis-à-vis des investisseurs potentiel de cette filière porteuse d’avenir et d’emplois notre région prend un train de retard par rapport aux régions où des pôles d’éolien offshore sont déjà en cours de formation dans une dynamique régionale (« pôle « naval » en Bretagne, 60 entreprises concernées, pôle « neopolia » à St Nazaire, 90 entreprises concernées).

 

On ne peut alors que s’étonner du silence et du manque d’intervention de tous nos grands élus régionaux et départementaux (dont l’un, et non des moindres, vient d’entrer rappelons-le au gouvernement..) La majorité de  ceux ci n’avaient pas manqué pourtant lors du débat méthanier de souligner l’importance et l’intérêt pour la Gironde et l’Aquitaine d’accueillir une société qui annonçait la création  de trente emplois (trente emplois !) Or il s’agit ici d’une filière qui pourrait permettre de créer des milliers d’emplois sur un secteur d’activités non polluantes et porteuses d’avenir.

 

Comment comprendre ce silence et ce manque de réactivité, Mr le Président du conseil régional, Mme la Député du médoc, Monsieur le Président du conseil général de Gironde ?

Quelle est la vision de l’avenir industriel et énergétique de la Gironde portée par nos grands élus ? Une question qui devra faire partie des débats lors des prochaines échéances électorales et pour lesquelles la société civile aura sans aucun doute à exiger des réponses claires qui, on le voit, ne sont pas données spontanément par ceux à qui, pour le moment, nous avons confié la responsabilité de préparer l’avenir de notre région.

 

Ph. LUCET , Président du collectif « Une pointe pour tous »

10 commentaires pour Filière « Eolien offshore » : l’Aquitaine hors jeu ?

  1. Gilles Lemoisson dit :

    Contrairement a ce que vous dites, je trouve que cela est une bonne nouvelle. comme je l’ai dejà dit je ne me suis pas battu contre le port méthanier, pour retrouver au large une batterie
    d’éoliennes meme a quelques Kms au large et pour la creation d’hypothétiques emplois.

  2. Milou dit :

    Au repas de l’histoire on ne repasse pas les plats !

  3. Alain LEBORGNE dit :

    Dans l’alerte aux élus il ne faudrait pas oublier le Président de la communauté de communes du Nord-Médoc qui est également parlementaire !

  4. Annick Le Goyat dit :

    Pour regretter que la région Aquitaine ait été écarté des projets d’implantation d’éoliennes, il faut ne pas avoir constaté ailleurs  les ravages engendrés sur le paysage par ces monstres
    arrogants et bruyants. Voyagez, et vous verrez. Et vous vous féliciterez, comme moi et bien d’autres, que notre région soit épargnée. Mais si vous persistez dans ce désir de voir nos horizons
    pollués, je vous demande de me retirer de la liste de vos adhérents. Et je pense que je serai pas la seule à ne plus me compter parmi vos sympathisants. Avec regrets.

  5. Annick Le Goyat dit :

    Pour une bonne démocratie participative et associative, il serait heureux que vous preniez et entendiez les avis de vos adhérents concernant les éoliennes, que vous ne considériez pas comme
    acquis leur soutien à ce projet, et que vous publiiez leurs commentaires, même s’ils ne vont pas dans votre sens. Une Pointe pour Tous s’est constituée, il me semble, CONTRE le projet du port
    méthanier et non POUR l’implantation d’éoliennes. Encore une fois, ceux qui défendent ce projet n’ont pas dû voir les ravages visuels (et sonores) engendrés par ces éoliennes sur le paysage, sans
    parler des dangers pour les oiseaux, ni de la dérisoire contrepartie en emplois.

  6. Fleury dit :

    Voulez-volus vraiment des ventilateurs pour le phare de Corduan, détruisant ce site magnifique, point-de-vue nature? point-de-vue énergique produisant un minimum d’électricité et ne dégageant un
    nombre ridicule de places de travail?

  7. Ph Lucet dit :

    En réponse à « Fleury » et Annick Le goya :

    – ce blog est bien sûr ouvert à tous( cf. par exemple les 26 commentaires d’un article récent sur le projet « Bard » lié à l’éolien offshore )

    – je rappelle que la zone qui était prévue ( au large d’hourtin) pour l’implantation d’éoliennes offshore était totalement hors champ de visibilité de l’entrée de l’estuaire et
    notamment du phare de Cordouan, et qu’il ne s’agissait en aucune façon ici de défigurer les  paysages estuairiens par des champs d’ eoliennes.

    – il me semble par ailleurs que s’opposer systématiquement à tous projets expérimentaux liés aux énergies renouvelables sur notre région revient de facto à accepter la
    reconduite de l’option « tout nucléaire »; et, en particulier pour notre estuaire, à justifier par avance le principe de maintien à long terme d’une centrale nucléaire dont l’impact sur
    l’environnement, aquatique notamment(plusieurs dizaines de m3 d’eau /seconde pompées, filtrées – destructions d’alevins- et réchauffées de 8 degrés) ne pourra que devenir de plus en plus
    préoccupant avec la diminution constante des débits fluviaux en été ( sans parler des risques croissants liés aux événements climatiques exceptionnels)-

    – Enfin, comme nous l’avions annonçé, nous serons bien sût attentifs à la nature des projets éventuels présentés pour lesquels une information et un débat seront organisés au sein
    du collectif.

    Ph. LUCET

  8. N Thomas dit :

    Franchement l’éolien me semble une idée absurde.

    Faisons abstraction de la laideur des éoliennes, il leur faut du vent mais pas trop, sinon faut tout arrêter pour éviter de voir les pales décoller. En gros cela marche un jour sur deux. Donc
    sauf à suppimer toutes les centrales nucléaires, l’éolien ne peut être rentable sans une subvention massive de l’état, c’est à dire de nous contribuables directement sur nos impots ou
    indirectement sur la facture EDF.

    Maintenant il faut aussi reconnaitre que cela défigure bien le paysage, je conseille l’A10 dans la Bauce pour avoir une idée. On nous dit que c’est une allumette sur l’horizon mais on oublie les
    guirlande de Noel de nuit aussi. Je plains d’ailleurs les bretons car la baie de Saint Brieux va être défigurée, on va juste pourir les plus hautes falaises de France à Plouha.

    Tout cela en pleine zone de pêche de la coquille St Jacques.

     

    Je ne comprends pas pourquoi on se focalise sur ces inutiles moulins alors que les hydroliennes elles pourraient fonctionner tous les jours, par tous les temps avec un rendement tout ce qu’il y a
    de prévisible.

    Le pire c’est que cela ne rapportera pas aux entreprises françaises mais uniquement à des danoises ou allemandes…bis et repetita

  9. CHOUARD dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec les argumentations et commentaires des personnes contre l’implantation des éoliennes. Toutes leurs évocations sont très justes. De plus, nous avons au
    travers de l’association défendu l’implantation du port métanier, nous ne vous comprenons plus….Les études ne font pas apparaitre la crédibilité des ces installations, sinon que déformer
    inutilement et sans résultats probants les sites. 

     

  10. Martine Delort dit :

    Il faudra bien pourtant prendre une décision un jour et accepter une industrie évidemment compatible avec notre environnement. Certains sont contre les éoliennes installées en mer pourquoi ?
    quelle argumentation ? Je ne vois pas du tout les arguments contre l’installation en mer. Il n’est pas question de les installer à la gauche ou à la droite du phare de Cordouan mais à 35 kms des
    cotes et du phare. Alors si ce n’est pas une usine de production d’éolienne qui s’installe vous veriez pour quoi vous ? Si l’association joue son rôle de contrôle et je lui fait entièrement
    confiance la-dessus pourquoi ne pas laisser ce projet voir le jour ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>