Une Pointe pour tous a rencontré Alain Rousset pour témoigner d’une mobilisation intacte

Publié le: 6 mars 2010

Catégorie: Infos générales

Vues: 611

Le 23 février une délégation du collectif a été reçue par Alain ROUSSET et J.J CORSAN : 
Vous pouvez relire la lettre aux candidats que nous avions envoyée début février et voici  les réponses à notre questionnaire transmis suite à cet entretien par le cabinet de campagne d’ Alain ROUSSET.

Ce texte est conforme à la nature des propos échangés à cette occasion.

Vous pouvez aussi lire ou relire  l’article d’Hervé Mathurin -journal Sud-Ouest du 24 février 2010-

3 commentaires pour Une Pointe pour tous a rencontré Alain Rousset pour témoigner d’une mobilisation intacte

  1. Jacques dit :

    Questions à se poser : faut-il faire confiance à nos hommes politiques ? Quelle place notre Médoc a-t-il dans la bataille ds régionales ?
    Dans les réponses de certains candidats : il est clairement affiché que le grand port maritime est le poumon économique de la région aquitaine …..
    Le port en eau profonde et l’accueil de gros paquebots est une des solutions … Il faut alors penser à aménager la gare à terre et tous les alentours pour que nous puissions donner une image du
    médoc autre qu’un ponton qui tombe en ruine.
    Il y a du boulot !

  2. Emile dit :

    « Le port en eau profonde et l’accueil de gros paquebots est une des solutions … »
    Pour envisager cette possibilité il faudrait pouvoir faire une étude de coûts sachant que le quai actuel n’offre qu’un front d’accostage très réduit d’environ 30 mêtres qui ne servait en
    fait qu’à supporter les mannesman, et, qui recevait la coupée du navire. Le dit navire s’appuyant sur des défenses souples fixées sur des gabions. L’amarrage se faisait avec des fils d’acier
    énormes venant du fond de la rivière, d’une utilisation trop lourde pour un paquebot. Donc ce quai, en l’état ne convient pas à un navire transocéanique.
    La remise en état, et, sa transformation, qui passe également par la déconstruction de toutes les infra structures dédiées aux activités pétrolières aura un coût stratosphérique également.
    Nous ne sommes pas aux Bahamas (d’avant crise) ! Pensez vous que cette option ne remise en état de ce quai puisse honnètement être retenue ? 

  3. sylvie dit :

    Quand je lis l’interview de Mr Rousset passée dans SO je suis bien déçue qu’il puisse dire que nous sommes dans « un territoire qui veut des projets mais qui est aussi capable de les refuser (grand
    contournement et terminal méthanier) ».
    Heureusement que nous avons été capables de refuser cette implantation et ainsi ne pas accepter d’industries non compatibles avec les recommandations du Grenelle de l’Environnement. Mr Rousset les
    aurait-il oublier ? Quand on lit les réponses de Mr Darcos c’est aussi un peu pareil …….. Nous sommes capables d’accueillir d’autres projets, mais qu’est ce qu’ils proposent eux ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>