Ce qu’on aurait pu voir dans l’estuaire de la Gironde !

Publié le: 14 novembre 2009

Catégorie: Infos générales

Vues: 781

Le Al Utouriya, le plus gros méthanier accueilli jusqu’ici dans un port français (de type Q-Flex), battant pavillon des îles Marshall, ce gigantesque navire méthanier a accosté le 10 novembre 2009 à Montoir-de-Bretagne.

 

Ce navire (longueur 345 m, largeur 50 m, tirant d’eau 12,5 m, (prise au vent de 10 000 m2) transporte 215 000 m3 de gaz naturel liquéfié et un port en lourd de 105.000 tonnes. Chargé de GNL embarqué au Qatar, il doit rester 36 heures au terminal méthanier d’Elengy (groupe GDF Suez), à Montoir-de-Bretagne, près de Saint-Nazaire

Tout d’abord, en raison des mauvaises conditions météorologiques en Atlantique, l’arrivée à Montoir de l’Al Utouriya, avait été repoussée. Et puis à son arrivée Il a fallu pas moins de cinq remorqueurs (au lieu de quatre habituellement) pour le guider dans ses manœuvres d’évitage (demi-tour) et d’appontage.

 

Le terminal de Montoir, l’un des plus importants d’Europe reçoit actuellement de l’ordre de 90 navires méthaniers dans une année. Des travaux importants, élargissement de la zone d’évitage et creusement du chenal de Loire, permettront dès l’année prochaine d’accueillir des monstres (de type Q-Max) transportant jusqu’à 267 000 m3 de GNL et  de tailles plus importantes encore que le Al Utouriya :

A noter qu’Elengy et le port de Nantes Saint-Nazaire comptent accueillir, par la suite, des navires gaziers encore plus gros. Ainsi, la zone d’évitage des méthaniers va être élargie afin de recevoir à Montoir des unités de type Q-Max (345 mètres de long, 54 mètres de large et 260 à 270.000 m3 de GNL).

  

Rappelons que si de tels navires devaient entrer dans l’estuaire de la Gironde, un dragage de même ampleur que celui de la Loire serait inévitable et remettrait en suspension des métaux lourds (cadmium …) ; ce serait un désastre pour nos côtes.

 
Aussi restons vigilants.
Ne laissons pas entrer de tels mastodontes dans notre estuaire.

2 commentaires pour Ce qu’on aurait pu voir dans l’estuaire de la Gironde !

  1. mj1733 dit :

    Ce gigantisme est pire que ce que l’on imaginait déjà .
    Le draguage nécessaire serait peut-être même impossible compte tenu de son ampleur, sans compter les effets sur toute la région .
    Mais en plus, le terminal méthanier prévu par le projet 4Gas au Verdon serait largement dépassé quant aux volumes à décharger, stocker en cuves, distribuer par gazoducs à travers toute la région
    .
    Tous ces équipements initialement prévus s’avérant ridiculement sous évalués ! 
    Et que l’on ne nous dise pas que ce seraient de petits méthaniers qui accosteraient, la rentabilité de ces bateaux n’évoluant pas dans ce sens .
    Ce ne serait plus le problème de 4Gas qui aurait empoché ses royalties, mais celui du GPM, des élus et de la population .

  2. thn dit :

    Si vous voulez avoir une idée de la bête, il y a des photos impressionnantes sur meretmarine.com

    http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=111611

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>