Le bout du tunnel ?

Publié le: 10 septembre 2009

Catégorie: Infos générales

Vues: 1451

Après une phase de confusion, les bonnes nouvelles convergent depuis quelques jours.

 

Une deuxième lettre du secrétariat à la présidence de la république (cliquer ici…) corrige nettement l’impression de cacophonie laissée par celle adressée fin juillet au MEDEF. Dans ce courrier, le Secrétaire Général de l’Elisée, Claude Guéant, écrit : « j’avais toutefois aussi souligné les interrogations environnementales que soulève spécifiquement le projet du Verdon. Son implantation à l’embouchure d’un des estuaires naturels les mieux préservés d’Europe constitue à l’évidence un facteur défavorable à l’implantation d’une infrastructure de ce type. L’analyse économique et environnementale plaide donc pour la réalisation de terminaux méthaniers sur des sites portuaires mieux adaptés que le site envisagé ».

 

D. BUSSEREAU et J.L. BORLOO en sortent confortés – et nous, réconfortés !- . Bientôt trois ans de lutte et nous commençons cette fois à voir réellement le bout du tunnel !….

 

Les déclarations d’A. JUPPE sur TV7 (cliquer ici…) confirment que la messe semble dite, 4GAS lui-même, dans une déclaration au journal Sud-Ouest, paraît enfin comprendre que l’Etat ne reviendra plus sur sa décision.

Nous attendrons cependant encore quelques semaines afin de vendre définitivement la peau de l’ours ! Nous vous inviterons alors tous à fêter dignement ces trois ans de lutte.

 

Nous préparons d’autre part une initiative afin d’engager durablement la Pointe du Médoc dans une voie de développement où des projets aberrants comme celui-ci n’auront plus leur place. Nous vous en reparlerons prochainement, nous aurons de nouveau besoin de votre soutien, et de votre participation.

 

A bientôt à tous,

 

Pour le bureau, Ph. LUCET secrétaire général du collectif.

8 commentaires pour Le bout du tunnel ?

  1. il y a ceux qui suivent le dossier via vos communiqués, comme moi ( depuis ma Normandie)…et vous qui vous battez sur le terrain, pour le bien de tous et le respect de l’estuaire. Soyez-en félicités…en attendant d’avoir la peau…et l’ours…

  2. sylviemx dit :

    Où l’on voit qu’enfin la pédagogie de la répétition finit par entrer à l’Élysée aussi, quant son Secrétaire général qualifie des mêmes mots qu’1PPT, cet « estuaire naturel des mieux préservés d’Europe » et s’interroge ‘environnementalement’ sur la pertinence du projet 4Gas.L’ours s’épuise, souhaitons toujours avoir sa peau, petite patience….? !!! (NB:en général, j’aime plutôt bien les -autres- ours)

  3. Lejaille Jacques dit :

    Je reste très motivé et continue à vous soutenir et participer dans la mesure de mes possibilités à vos manifestations.

  4. mj1733 dit :

    Je ne trouve pas trace de la déclaration faite à SUD-OUEST par 4GAS (recherche via le site du journal) .Le changement de langage d’Alain Juppé tenu  ‘à bâtons rompus’ sur une passerelle :- à propos du port méthanier profitant au Havre et non à Bordeaux, – à propos des ‘amis du Verdon’ dont la promotion soudaine ne fera pas oublier les précédents qualificatifs,ne l’engage pas vraiment n’ayant aucune valeur officielle .Le point dur reste 4GAS et les milieux bordelais auxquels il revient de renoncer officiellement .

  5. wibil dit :

    on attend en effet avant de vendre la peau de l’ours, mais si on peut fêter ça, alors, ça va être une sacrée fiestaet si on avait parmi nous des pâtissiers qui puissent nous faire 3 gâteaux en forme de cuves .. le bonheur de les zigouiller ces cuves : on participe tous aux frais, évidemment et on leur bouffe leurs cuves, comme on les a bouffés tout cru très sérieusement : on reste là motivés pour imaginer les parades par avance contre de nouvelles tentatives:des activités ludiques et culturelles pour des touristes faisant escale? chaque bâteau rapporte à bordeaux qui est content et le Verdon trouve une activité économique!il y a forcément des idées à creuser : on reste unis pour réfléchir et proposer du concrettous ensemble pour préserver notre estuaire durablement

  6. patrick Bonneau dit :

    Ce projet avorté aura eu le mérite de de rapprocher les communautés des 2 rives de la Gironde, de leur faire prendre conscience de leur identité « estuarienne », de tempérer l’arrogance des fonctionnaires du port autonome de Bordeaux.Régions Poitou-Charentes et Aquitaine, Départements Gironde et Charente Maritime, élus Droite, Gauche et Verts, ONG locales et nationales, ont manifesté un consensus rare. Maintenant réunis, ces différents intervenants pourraient travailler ensemble et bâtir le développement harmonieux et durable de l’estuaire de la Gironde : avec ou sans les quelques élus minoritaires qui ont déconcerté et manifesté leur archaïsme et leur mépris des populations déjà présentes et à venir, et de la biodiversité de notre magnifique région. L’élan de ces centaines de milliers de personnes peut servir de base à un renouvellement du développement des 2 rives de l’estuaire. L’association Une Pointe Pour Tous pourrait être un des « think tanks »qui contribueront concrètement à la mise en place de nouvelles implantations et structures économiques.

  7. wibil dit :

    bien dit Mr Bonneau! cette solidarité est une richesse à préserver : notre avenir est commun dans cet environnement commun. Ce serait une très bonne idée que « Une Pointe pour Tous » continue de vivre en tant qu’association fédérant une dynamique économique propre, ce blog est l’outil qui peut continuer à nous permettre de communiquer et mettre nos idées au pot commun! Tous ensemble nous avons déjà réussi quelque chose de grand, de mémoire d’estuairien (je ne veux pas dire charentais maritime et médocain pour bien créer un groupe réunissant tous les habitants des 2 rives), je me demande s’il y a eu pareille solidarité et unanimité depuis la guerre, et encore… Si nous voulons avancer, il faut que chacun puisse y trouver son compte, le port de Bordeaux y compris, sinon ils reviendront à la charge. A nous de savoir proposer des idées de développement propre pour tirer parti de notre richesse environnementale sans la détruire, vu ce qu’on a déjà accompli, je ne doute pas que ce soit dans nos cordes . Les élus qui ont si bien oeuvré dans notre sens seront sûrement partants pour continuer à nous soutenir dans ce genre de démarche. Cette vilaine mésaventure montre aussi que les administrés sont derrière leurs élus au-delà de tout clivage politique lorsqu’il s’agit de défendre des valeurs communes : qui de nous s’est jamais soucié de savoir si son voisin de manifestation était d’un bord ou d’un autre? C’était parfois très émouvant de parler avec des gens que l’on ne connaissait absolument pas mais avec qui on avait forcément quelque chose à dire et à partager. Nous aurons vécu de grands moments depuis cette manifestation imprévue quand la salle des spectacles de Royan s’est avérée trop petite pour contenir les gens qui se sentaient concernés!, Ni 4gaz, ni Juppé l’avaient prévu, ça, et bien maintenant, qu’ils se le disent les fonds de pensions et autres bourreaux de la nature, les estuairiens, faut pas toucher à leur estuaire!

  8. Marianne dit :

    Bonjour à toutes et tous.N’est-ce pas la lettre que M.Quentin a lue à Royan lors de la dernière réunion ? Merci de nous l’avoir communiquée. Oui, les commentaires ont raison : nous devons rester vigilants, car avec les événements politiques, économiques, écologiques qui sont cruciaux et vont à toute vitesse, rien n’est jamais acquis. Excusez ce pessimisme mais l’Histoire est pleine d’exemples où on a chanté victoire trop tôt et où les événements se sont complètements retournés. Restons ensemble – les deux Rives réunies -, continuons à assumer notre estuaire. Puisque ce blog est lu et marche, pourquoi ne pas lancer un concours d’idées pour le faire vivre? Pourquoi ne pas risquer des propositions pour que s’implantent des « entreprises » aptes à le valoriser et apporter du travail ? Lui re-donner enfin la légitimité écologique, économique qui lui assure longue vie, une vie autre que celle que les « marchands du temple » avides, égoîstes, assoiffés de profit(s) à court terme, voulaient imposer. Alors remuons nos méninges ! Osons réfléchir et… proposer.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>