Une réaction de la Députée du Médoc Pascale Got

Publié le: 5 septembre 2009

Catégorie: Infos générales

Vues: 1223

 Ces derniers jours, Claude Guéant a rédigé à l’attention de Laurence Parisot, patronne du MEDEF, deux lettres sur lesquelles nous reviendrons dans un prochain article. Dans la première de ces deux lettres, le Secrétaire Général de l’Elysée semblait, comme l’a titré le journal Sud-Ouest, déterrer le projet de terminal méthanier. Suite à ces nouvelles déclarations, le 3 septembre, la Députée du Médoc Pascale Got a réagi sur son blog. Voici ci-dessous sa réaction.


 

Claude Guéant, secrétaire général de l’Elysée a récemment déclaré : “Le non-renouvellement de la réservation du terrain du terminal méthanier du Verdon (Gironde) ne signifie pas l’arrêt définitif du projet”.

Pour ma part, la position ambiguë de Mr Guéant, qui renvoie la décision finale au ministre de l’écologie, ressemble fort à une attitude de temporisation. On sait qu’il est peu probable que le ministre de l’écologie qui a déjà fait part de ses fortes réserves sur ce projet, change d’avis.  Cette cacophonie est regrettable pour l’avenir du site du Verdon et ne peut que retarder encore les investissements indispensables pour le port.

Je demande depuis deux ans que l’on anticipe cette situation prévisible de blocage afin de travailler sur des projets de substitution indispensables pour l’emploi en nord médoc, comme pour le développement du port de Bordeaux. Ces deux objectifs devant être absolument complémentaires.  Relancer le terminal méthanier ne fera que retarder inutilement l’arrivée de véritables projets économiques sur le Verdon. D’autant plus que la construction inévitable d’un gazoduc, imposera de nouvelles procédures administratives longues et certainement de nouvelles polémiques stériles sur le tracé.

J’appelle une nouvelle fois l’Etat à s’impliquer sérieusement et d’urgence sur le développement économique du port de Bordeaux via le site du Verdon, sur des projets vraiment porteurs d’emplois et compatibles avec les spécificités du site.

Pascale Got

5 commentaires pour Une réaction de la Députée du Médoc Pascale Got

  1. Il est en effet urgent, on l’a dit encore cet après-midi 5 septembre à la réunion de Royan, que l’on sorte du blocage au Grand Port Maritime de Bordeaux et que le site soit exploité par des activités industrialo-portuaires intelligentes, compte tenu de sa spécificité de port en eau profonde. Mais on peut craindre que ce soit long…Cela ne doit pas empêcher, au contraire, tout autour du site du GPM proprement dit, d’implanter sans attendre des activités cohérentes, qu’elles soient résidentielles, commerciales, artisanales, etc., qui constitueront autant de remparts contre de nouvelles tentatives du même type que le projet méthanier.

  2. Un Verdonnais Catastrophé. dit :

    Il me semble, pour résumer, que Pascale Got à tout à fait raison de demander à l’état de prendre une position ferme afin que de vrais projets porteurs puissnt enfin voir le jour. Quand à la construction d’un gazoduc, qui en découle, du moins qui en découlerait si le projets se voyait « validé », 4Gaz éspère sûrement qu’il passe d’utilité publique, mais même dans ce cas précis, les nombreux opposants ne se laisseront pas exproprier si facilement. Je serait curieux de savoir, s’il devait passer par Pauillac et ses alentours, la montée de bouclier de producteurs de grands crus classés. Mais je m’apperçois aussi, qu’une question n’a jamais été évoqué par les protagonistes de ce projet grotesque : Le risque d’attentats contre les intérêts Américain!!! Car, il ne faut pas oublier que 4Gaz n’est qu’une filliale du Groupe Carlyle, qui possède, en autres, des activités dans le domaine de la défense. et dont le directeur ne fût autres que l’ancien directeur adjoint de la CIA. J’invite donc les gens à se renseigner un peu plus sur ce sombre groupe et certaines de ses implications…
    Qui financerait le coût pour sécuriser une telle infrastrure ainsi que le tracé complet du gazoduc???? Le Verdon doit être un « Camp », encore plus « retranché » qu’il ne l’est déjà?

    Quant à Mr Juppé qui dans son interviews, je cite :

  3. wibil dit :

    bonjour,premières impressions sur la réunion du 5 septembre à Royan :1) ambiance très chaleureuse, forcément, nous étions entre gens de bonne compagnie, tous bien décidés à nous battre contre ce funeste projet  (merci Mr le Député Maire d’avoir donné à cette monstuosité l’ajectif qu’elle mérite!). Les relations entre médocains et charentais maritime évoluent dans le bon sens puisqu’ils se sont trouvés une identité commune, ayant pris conscience qu’ils partagent le même environnement, le même attachement pour cet estuaire incomparable! à la bonne heur, à toute chose malheur est bon…2) le projet d’aire marine protégée est à l’évidence un énorme espoir, reste que le conseil qui le gérera comportera des industriels, si on doit se retrouver avec des « juppés » au conseil, on est mal, et on n’est pas à l’abri….3) la vraie solution passe par l’implantation rapide d’installations propres qui occuperont les terrains potentiellement interéssants pour les 4gaz et autres destructeurs de l’environnement. Voilà le véritable espoir et nous avons nos élus à nos côtés, ils nous ont à nouveau donné la preuve de leur volonté et de leur énergie sans faille dans cette affaire. Qu’ils en soient remerciés et surtout qu’ils trouvent vite des idées pour attirer des activités économiques propres sur ces terrains afin de renvoyer définitivement 4gaz et ses pareils dans leurs chaumières en valorisant ces terrains sous leur nez Permettez-moi de terminer par un grand merci aux membres du collectif qui, eux aussi, auront bien mouiller leur chemise tant pour nous informer que pour encadrer notre opposition et nous aider à nous faire entendre sur une rive comme sur l’autre!

  4. Michel Rigault dit :

    Tout comme M.Bussereau, Pascale Got fait ici preuve de courage politique en ne cherchant pas à flatter dans le bon sens des  » dollars américains  » les caciques bordelais….. Mais qu’en pense ses collègues Feltesse,Madrelle (étrangement silencieux ) ou le maire de bassens voire quelques élus du verdon qui se réclament de la même chapelle… là aussi étrange cacophonie Nous sommes nombreux à penser, comme elle ou Didier Quentin, que tout ceci ne sert qu’à retarder les projets et solutions alternatifs qui peuvent aider efficacement et durablement le développement de la pointe en particulier et du médoc en général.Il est plus que temps, nous avanos perdu trois ans, de se mettre au travail élus et décideurs, girondins et royannais pour proposer et étudier des réponses socialement et écologiquement responsables pour que PLUS JAMAIS les appétits financiers de quelques uns ne viennent menacer les hommes et l’estuaire !!!

  5. MICHEL NO PASARAN dit :

    1 merci de noter ma nouvelle adresse internet:ci dessus.
    2 il faut maintenir la pression,conserver l’association et avoir de nouveaux adhérents;pour nos adversaires,dites-vous bien que leur lutte continue,comme actuellement ou autrement;UN FAUVE NE LACHE
    JAMAIS PRISE!
    3 observez donc ces brillants élus qui n’attendent qu’une faiblesse de notre part pour partir ,à nouveau,à l’assaut de notre rempart!
    4 voyez-les,ces seigneurs bordelais qui sont sur leurs pieds de guerre,en permanence!
    5 avant d’arroser notre victoire,gonflons notre association!
    6 il faut trouver,d’urgence,un projet pour Le Verdon » D’URGENCE »,avant une nouvelle catastrophe!…Pourquoi pas……..un musée , » un centre de loisirs des 2 rives , une maison de la pêche,de la
    vigne,de la chasse,des fonds marins,du patrimoine,de la voile ,une école de l’industrie  marine …etc  « ,le tout sous le même toit , sous la même enseigne : ACTION ESTUAIRE…par ex.
    ??
    7….et toujours …………NO PASARAN  !!!!!!!!!!!!!!!Salutations estuairiennes!
     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>