Le 23 juillet : une date mémorable

Publié le: 24 juillet 2009

Catégorie: Réunions-Manifestations

Vues: 2306

La journée d’hier a été particulièrement intense dans notre combat commun contre le terminal méthanier puisque se tenaient au même moment 2 réunions importantes : le vote de la CdC « Pointe du Médoc » pour une motion contre le terminal méthanier ainsi que la prise de position du conseil de Surveillance du Port de Bordeaux sur la question du renouvellement de la convention de réservation des terrains sur lesquels 4gas comptait construire son terminal.

 

Revenons d’abord sur le vote en CdC. Hier, 19h00, la salle des fêtes de saint-Vivien était remplie d’une bonne centaine de personnes. Rarement l’affluence n’aura été si importante lors d’une réunion du Conseil Communautaire. Après un rappel des enjeux en présence, du nécessaire calme lors des délibérations, le Président de la CdC, Xavier Pintat, a donné la parole à Franck Laporte pour un exposé des motifs. Selon l’élu, en charge de l’urbanisme à la CdC, il ne s’agissait pas de voter une motion contre sans exposer, simultanément, de contre-projets.

 

La motion déclare que « le conseil communautaire déclare son opposition déterminée à l’implantation d’un terminal méthanier sur la commune du Verdon sur Mer, et de manière générale, à toute installation présentant des risques majeurs sur le territoire de la Communauté de Communes ». Sur les 32 délégués communautaires, seuls 3 délégués se sont opposés à cette motion : Joël Duthil et Jean-Luc Piquemal, élus de Vensac, ainsi que Philippe Duport, maire de Valeyrac.

 

Du côté de Bordeaux, c’est suite à un long feuilleton qu’il a été déclaré que la convention de réservation ne serait pas renouvelée. Dans un premier temps, le conseil de surveillance du Port avait autorisé la reconduction de la convention par 6 voix pour et 3 contre. Le commissaire du gouvernement est alors intervenu afin de faire valoir son veto en faisant valoir que le projet de terminal méthanier n’était « pas conforme aux ambitions environnementales de l’Etat pour l’estuaire de la Gironde ».

 

L’Etat tient donc ses engagements (cf. rencontre D. Bussereau , mai 2009) et confirme son ambition pour l’estuaire de la Gironde.

 

Nous reviendrons plus en détail dans un prochain article sur ces derniers événements. Savourons pour l’instant cette première victoire !….mais restons mobilisés, rien n’est encore définitivement acquis.

12 commentaires pour Le 23 juillet : une date mémorable

  1. CHEVALLIER dit :

    A vous tous chers amoureux de la gironde,Je tenais particulièrement à féliciter l’ensemble des acteurs qui ont oeuvré pour cette cause et principalement le groupe de front de l’association soit environ une 30aine de personnes , tjs présentes et qui n’a jamais baisser les bras. même en cas de doute et de désespoir. Effectivement nous pouvons nous réjouir de ce pas en avant mais celui n’en sera que + récompenser j’en suis persuader le 04 AOUT 2009. En attendant bon vent et « Pas touche à mon verdon ! » Merci à Toutes et tous. Mathilde CHEVALLIER

  2. Isabelle Le Maitre dit :

    Bravo à tous pour cette mobilisation, auquel je ne peux participer que de loin car habitant Grenoble… mais j’apprécie tant cette belle région pendant mes vacances familiale annuelle … ceal aurait inadmissible qu’un tel projet sans réel intérêt pour la région voir le jour alors qu’il y a tant d’autres richesses et de possibilité !

  3. Pierre et Luisa (toujous autant amoureux de l'estuaire) dit :

    Sandraz démission, Sandraz démission, Sandraz démission !!!!!! emboitez le pas de Thomas.Du balais !

  4. Christian B. SAINT GTEORGES dit :

    Le bon sens et l’honnêteté ont trionphé. Il est urgent d’éviter les confusions en composant de nouvelles affiches adaptées à la situation pour les tableaux des stands qui prennent les adhésions et où viennent régulièrement des personnes pour des renseignements. Il me semble important de bien faire ressortir notre ENORME SATISFACTION avant que d’indiquer que cela ne serait éventuellement pas définitif.En effet, comment l’expliquer alors que l’argument de non compatibilité avec l’environnement est rédhibitoire et clairement précisé par le représentant du gouvernement?

  5. Lapointe dit :

    « je voudrais que toute l’énergie utilisée contre le méthanier soit utilisée pour trouver des solutions alternative » J.Bidalun maire du verdon Vu l’énergie que la municipalité a déployé depuis trois ans pour s’opposer au projet !!!…. et pour retenir GEOVIA à la place du méthanierNous n’avons aucune inquiétude à nous faire doit leur en rester énormément  !!!!!Mais ne comptons pas trop sur eux !!!!!!!

  6. mj1733 dit :

    Enfin une bonne nouvelle, voyez l’animation montrant le trajet d’un méthanier et poussez un soupir de soulagement !Mais la « persévérance » des autorités du GPM de Bordeaux et de 4Gas tout au long de ces mois ne va pas s’essoufler si vite.Trop d’argent engagé, de déclarations approximatives, de prises de positions personnelles, mettent dèsormais tous ces responsables en porte-à-faux.L’animation représentant le trajet d’un navire méthanier dans l’Estuaire  aurait condamné d’emblée ce projet si elle avait été connue et diffusée en haut-lieu et dans le public, en particulier sur le site de Sud-Ouest !

  7. Marion dit :

    Merci à tous (militants, bien sûr, élus – aussi, et nombreux sympathisants), et :  NO PASARAN !Rien à ajouter…

  8. Lili33 dit :

    Un grand bravo à tous, déjà et encore…. pour la suite si besoin était… à Vincent…. Paul et les autresEn tout cas, aujourd’hui, on sait pour qui roule Sud Ouest quand on voit dans leur articlehttp://www.sudouest.com/gironde/actualite/article/658209/mil/4917777.htmlL’espace pub acheté par Gaz de Bordeaux pourles installations solaires qui est en insert dans l’article avant même la photo du sujet…. avec 4Gas le gas n’avait pas d’odeur, avec Sud Ouest la déontologie n’en a pas non plus….

  9. Lapointe dit :

    BonjourQuand on voit d’une part l’énergie déployée par les partisans de quatre-gaz unanimes dans leur réactions de colère ( On voit bien qui défends qui et la sincérité des vrais combats menés ),et d’autre part la réserve d’énergie des responsables ou élus qui n’ont rien fait jusqu’alors sinon se taire  ( Il faudra s’en souvenir et ne pas être dupe des derniers ralliements de circonstance )………. La capacité des cuves ne serait pas suffisante pour la contenir.Il est bien dommage et profondément regrettable  que toute cette puissance énergétique n’ait pas été  utilisée  pour de vrais projets durables et écologiquement responsables pour le profit de TOUS  Que de temps perdu !!!!! 

  10. PERONNEAU dit :

    Bravo, un grand pas comme disait AMSTRONG. Mais attention nous faisons partie del’EUROPE et 4gas a peut-être d’autre tour(s) dans son sac.Un très grand merci aux militans,élus et gouvernemt.

  11. Claudine dit :

    Oui bravo, mais restons vigilants, je n’ose y croire, quand enterrerons nous ce projet absurde définitivement. Je suis loin du Verdon, mais mon coeur et mon ame y sont, quand pourrais je etre complétement soulagée  et voir ce merveilleux village sans crainte,  sans cette menace du port méthanier au dessus de la tête comme l’épée de Damocles Tenons bonClaudine

  12. Christian Barrier dit :

           Gesticulations, incompétences ou réelles menaces commes certains semblent le craindre?Le bon sens est mis à l’épreuve.       Voilà une société qui a décidé de poursuivre un projet malgré un débat public qui l’a mise en garde sur de nombreux points extrêmement forts, à notre sens, soit oubliés, soit traités avec désinvolture       Poursuivre en jouant sur des règlements (voir la bande littorale pour l’exemple),en voulant déplacer des espèces protègées, …je vous laisse continuer.        Poursuivre contre l’avis de l’immense majorité des habitants, des politiques, des associations!       Et …PRETENDRE NOUS FAIRE PAYER UNE PAREILLE BEVUE,  c’est tout de même incroyable pour le citoyen lambda que je suis, certes non habitué aux arcanes juridiques.       Cette société A PRIS UN RISQUE en poursuivant, le gouvernement lui, a tenu de respecter la procèdure.  Merci particulièrement pour l’efficacité de nos politiques proches mais encore à tous les autres y compris de tendances différentes qui nous ont soutenu.         Je me répète, le bon sens et l’honnêteté ont triomphé.       Ne serait il pas utile de répondre à ces intimidations par des mails individuels aux députés Européens(la liste est disponible sur internet) en donnant son propre point de vue.          Pour ma part ce sera une démarche pour dénoncer aussi les exès du lobbying. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>