Didier Quentin : lettre au Président de la République

Publié le: 23 juillet 2009

Catégorie: Infos générales

Vues: 1193

Mardi 21 juillet, le Député-Maire de Royan, Didier Quentin, a écrit au Président de la République au sujet du terminal méthanier. L’occasion pour lui de redire son opposition tout en rappelant aux services de l’Etat l’importance de la date du 4 août.


Voici la lettre.

 

Monsieur le Président de la République,

 

Comme vous m’y avez aimablement invité lors de notre rencontre du samedi 11 juillet, je me permets d’appeler de nouveau votre attention sur le projet de terminal méthanier, présenté par la société néerlandaise 4 Gas, au Verdon-sur-Mer (33 123) sur la rive gauche de la Gironde, juste en face de Royan

 

Depuis plus de deux ans, je ne cesse d’en dénoncer les conséquences environnementales très dommageables pour l’estuaire de la Gironde, ainsi que pour son activité économique et touristique, et pour sa biodiversité. Je propose, au contraire, la création d’une « aire marine protégée » dans cet espace remarquable.

 

Des déclarations officielles rassurantes ont été faites, en particulier par le Ministre d’Etat, Jean-Louis BORLOO, le vendredi 20 juin 2009, lors de l’inauguration des locaux de la Ligue de Protection des Oiseaux à Rochefort-sur-Mer.

 

Néanmoins, je tiens à vous rappeler le point de vue des élus du Pays Royannais qui, en liaison avec le Conseil Général de la Charente-Maritime, présidé par Dominique BUSSEREAU, se sont prononcés à l’unanimité contre ce projet, en accord avec les associations et la population qui s’y opposent massivement. J’ajoute que Dominique BUSSEREAU vient de redire son hostilité à ce projet (Cf. article du journal « Sud-Ouest » du 4 juillet 2009, pièce-jointe n°1).

 

Il importe donc d’en finir le plus rapidement possible avec cette « épée de Damoclès » qui pèse sur notre littoral, d’autant plus que ce projet constitue un triple non-sens énergétique, économique et écologique.

 

-         un non-sens énergétique d’abord, car la France est déjà en situation de surcapacité de stockage de gaz naturel liquéfié avec les installations existantes, dont certaines peuvent être doublées, comme à Montoir-de-Bretagne, et les équipements à venir, comme à Antifer et à Dunkerque.

 

-         un non-sens économique aussi, car les initiateurs de ce projet font miroiter des retombées mirobolantes en termes d’emplois et de recettes fiscales pour les collectivités. Mais elles seraient dérisoires par rapport aux effets très négatifs pour les activités primaires et pour l’économie touristique, comme on a pu le constater dans des localités qui ont accueilli des installations classées SEVESO. Or, le tourisme (l’éco-tourisme) reste le premier gisement d’emplois et la principale source de richesses du pays royannais.

 

-         un non-sens écologique enfin, tant les conséquences seraient négatives pour l’environnement et la biodiversité. Un tel terminal avec ses cuves gigantesques, ses torchères, ses méthaniers géants, provoquerait une pollution visuelle et paysagère majeure devant quelques-uns des sites les plus emblématiques de notre littoral, sans parler d’innombrables nuisances pour les cultures marines.

 

Voilà pourquoi je me félicite de l’installation récente à Rochefort-sur-Mer de la mission de préfiguration pour la création d’une « aire marine protégée », au nord de l’estuaire de la Gironde et dans les pertuis charentais, que je préconise avec insistance depuis l’automne 2007.

 

Je me permets néanmoins de faire appel à votre soutien sur ce dossier sensible, en particulier sur la convention de réservation des terrains entre le Grand Port Maritime de Bordeaux et la société 4Gas, qui touche à son terme, et sur laquelle l’Etat doit se prononcer d’ici le 4 août prochain, ainsi que sur les aspects réglementaires relatifs au dossier de demande d’autorisation d’exploiter un terminal qui avait été déclarée non-recevable par le Préfet de la Gironde, le 3 décembre 2008.

 

Avec par avance toute ma gratitude et restant à la disposition de votre Cabinet pour d’éventuels compléments d’information, je vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, à l’expression de ma très respectueuse considération.

5 commentaires pour Didier Quentin : lettre au Président de la République

  1. Bravo à M. QUENTIN, toujours aussi clair et cohérent dans sa défense du bon sens énergétique, économique et écologique, qu’il s’adresse au président français ou à la commission européenne le 31 mars 2009 : j’y étais en tant qu’accompagnatrice d’une des quatre pétitionnaires, après avoir collaboré à la mise au point du texte l’été précédent et j’ai pu là encore apprécier ces qualités. Voilà un élu exemplaire, il en faudrait davantage, et plus explicites, en ces heures importantes !http://agorasoulacenergie.sosblog.frL'avenir viable repose sur nos actions d’aujourd’hui…

  2. Baert dit :

    Bravo pour cet acte déterminé afin de montrer une volonté du peuple, qui veut notre estuaire ne soit pas un nouvel AZF et qu’enfin un représentant de la Nation fait savoir au chef de l’Etat la volonté du peuple de refuser ce projet dément.Si Monsieur Xavier PINTAT pouvait en faire autant, cela montrerai au chef de l’Etat que le représentant de la Charente Maritime n’est pas seul et qu’il agit pour le bien être et des Charentais et des Girondins.Que ceux qui entourent notre Député-maire de Soulac dépose la lettre chrentaise sur son bureau. 

  3. roland Gonzalez dit :

    Il existe un nota-bene à cette lettre où Mr Didier Quentin tutoie Mr Nicolas Sarkozy.Ceci est de bonne augure ……Ne pourrait-on pas demander à Alain Jupé de repartir au Canada?????Cet homme n’a que faire du developpement durable! Heureusement qu’il n’ y a été ministre que quelques jours!!!!

  4. thomas n dit :

    Est-ce enfin la fin de ce mauvais rêve ??Le commissaire du gouvernement demande au PAB de ne pas proroger la convention de réservation !!!Mais 4GAS semble vouloir alller se plaindre devant les tribunaux. Et nos amis bordelais avec à leur tête Juppe ( qui a bien oublié son passage à l’écologie) montrent leur vrai visage de vendu aux intérets financiers de Carlyle et leur peu de considération pour le Médoc.Enfin c’est quand même une bonne nouvelle !!!http://www.sudouest.com/charente-maritime/actualite/royan/article/658210/mil/4914834.html

  5. baptiste dit :

    j’ai lu l’article relatf à la décision de l’Etat de ne pas renouveler la convention à 4gaz. Bravo à votre efficacité, bravo à toutes les personnalités politiques quelles que soient leurs tendances qui se sont engagées dans ce sens. Nous pouvons continuer à croire au bien fondé de notre action et à la façon tout à fait digne de mener notre combat. Nous avons bien ici la preuve que l’union, lorsque qu’elle fait fi des divergences politiques produit des résultats qui font avancer notre société dans le sens de la bonne logique.  Ne tenons pas compte des agressions verbales et pitoyables des faibles. Allez ! on continue ….. bien à vous, anne-marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>