Retour sur l’assemblée générale de l’association

Publié le: 16 juin 2009

Catégorie: Réunions-Manifestations

Vues: 873

Samedi 13 juin l’association réunissait ses adhérents pour son assemblée générale annuelle. Plusieurs centaines d’adhérents se sont déplacés jusqu’à Soulac, ce qui témoigne de la vitalité de la mobilisation. La réunion se voulait un moment privilégié pour faire un état des lieux du dossier méthanier.

 

De nombreuses avancées ont ainsi pu être mises en avant. Les fidèles lecteurs du blog en connaissent déjà un certain nombre :

- déclaration, par la préfecture, de non-recevabilité en l’état, (cf communiqué de presse du 23 janvier 2009, )

- premiers engagements de l’Etat suite à la rencontre avec Dominique Bussereau (cf article),

- rédaction de documents d’urbanisme (SCOT) sur la Pointe du Médoc visant à exclure les industries à risques technologiques,

- mise en route de l’aire marine protégée.

 

L’élément principal à surveiller dans les mois à venir concerne la question de la reconduction de la convention de réservation. Sans convention de réservation, sans foncier, 4Gas ne pourrait évidemment pas implanter son site industriel. Qu’adviendra-t-il de la convention de réservation des terrains du port de Bordeaux ? Sera-t-elle annulée de par le recours lancé par les opposants ? 4Gas tentera-t-il d’en signer une nouvelle sur un emplacement légèrement différent ? L’Etat stoppera -t-il cette mascarade en refusant de signer toute nouvelle convention ?

 

Même si beaucoup d’éléments semblent aller dans le bon sens, la mobilisation doit rester entière. De nombreuses incertitudes menacent toujours. Les hommes politiques présents l’ont bien fait comprendre : leur action se doit d’être légitimée par une mobilisation toujours plus puissante et active.

 

Le premier à prendre la parole fut le député-maire Didier Quentin qui, malgré des problèmes de santé, a tenu à se joindre à la réunion. M. Quentin a réaffirmé son opposition sans faille au projet. Il a souligné son relatif optimisme et a donné rendez-vous aux membres de l’association pour des rencontres à venir au sujet de l’aire marine protégée notamment(Grenelle de la mer à La Rochelle, le 20 juin). D’autre part, il a annoncé qu’il poserait des questions précises à Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat à l’Ecologie, lors d’une séance de questions orales à l’assemblée nationale le 30 juin.

 

Stéphane Saubusse, représentant des Verts Médoc, a ensuite pris la parole. Fort de la légitimité de la liste Europe Ecologie lors des élections européennes, M. Saubusse s’est engagé à :

- rencontrer les élus locaux pour leur demander de voter des délibérations contre le terminal méthanier,

- rencontrer les associations environnementales pour mobiliser plus largement,

- soutenir UPPT et mettre en avant le problème du méthanier dès que possible (avec une possibilité de délégation, et de présentation du problème lors du sommet mondial sur le climat de Copenhague).

 

Enfin, Xavier Pintat, Sénateur-Maire de Soulac a renouvelé son opposition au projet. Il a été interpellé en tant que Président de la Communauté de Communes de la Pointe du Médoc pour savoir pourquoi la CdC ne s’était toujours pas prononcée par un vote sur la question de l’ « opportunité de l’implantation d’un terminal méthanier ». La proposition a été faite mais elle n’a pas rencontré l’unanimité des maires de la CdC. Pour que la question soit posée, il faut désormais que les 2/3 des délégués de la CdC en fassent la demande. M. Pintat a cependant souligné que l’actuelle rédaction des documents d’urbanisme locaux excluait selon lui, et s’ils étaient votés en l’état, l’implantation du terminal puisque le SCOT n’autoriserait pas une hausse des risques technologiques.

2 commentaires pour Retour sur l’assemblée générale de l’association

  1. Michel Rigault dit :

    BonjourLa municipalité du verdon étant enfermée dans un  » anti CDCisme  » d’un autre temps et ne prenant toujours pas en compte publiquement la volonté de ses administrés  d’une part et quelques uns préférant s’en prendre à la CDC plutôt qu’aux deux communes qui font barrage ( svp arrêtez de vous tromper de cible )d’autre part, la question qui se pose est comment contourner la difficulté d’obtenir une unanimité ?….Personne n’évoque le passage du gazoduc  pourtant ouvrage indispensable et prochain danger contre lequel il faudra se mobiliserOr celui ci passera obligatoirement sur le territoire de communes opposées au projetIl suffirait donc que d’ores et déjà les communes concernées par le tracé de départ(Et ce quelque soit le tracé retenu )je pense à TALAIS SOULAC GRAYAN JAU SAINT VIVIEN …..prennent une délibération interdisant cet ouvrage sur le territoire de leurs communesJuridiquement c’est possible dans l’arsenal du code communal …..Je n’ai pas évoqué la rive droite mais le problème est le même pour les communes qui verraient surgir du fond de l’estuaire le gros tuyau !!!!………..Des démarches dans ce sens pourraient être entreprises  par le futur CAqu’en pensez vous ?….

  2. lapointe dit :

    A priori rien à voir avec notre combat !!Et pourtant dans un article sud-ouest du 18 juin on apprends le refus de mettre les installations sportives du verdon au bénéfice des enfants qui ont fusionné avec le club de la pointe…. provoquant la colère d’un dirigeant qui énonce à juste titre  » Qu’on ne pense pas à l’avenir de nos enfants  » Mais à bien y réfléchir le stade étant situé à 500 m et ……Si le sujet n’était pas aussi grave je dirais au contraire qu’on les protège puisqu’ilsiront jouer à l’air pur loin du port méthanier………
    ……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>