Multiplication des accidents sur gazoduc

Publié le: 12 mai 2009

Catégorie: Risques-Environnement

Vues: 858

Outre l’accident sur le terminal méthanier en tant que tel, ou encore l’avarie sur un navire méthanier et ses conséquences, l’explosion d’un gazoduc est l’accident le plus fréquent en lien avec le fonctionnement d’un terminal méthanier. C’est la raison pour laquelle l’industriel tente par tous les moyens de dissocier les 2 dossiers : celui du terminal et celui du gazoduc. Pourtant l’un ne pourrait fonctionner sans l’autre. Subir l’un, c’est accepter en même temps les dangers de l’autre.

 

Sur le blog, nous nous sommes faits l’écho à plusieurs reprises d’accidents sur des gazoducs ayant entrainé, pour certaines d’entre eux, plusieurs dizaines de décès. Vous pouvez par exemple consulter cet article.

 

Il y a quelques temps, Jean-Louis, un adhérent, nous contactait pour nous livrer quelques photos d’une explosion ayant eu lieu le 14 septembre 2008 sur le gazoduc de gaz naturel d’Appomattox, dans l’état de Virginie, aux Etats-Unis. Vous pouvez cliquer ici pour consulter les photos  ou bien ici pour des vidéos (vidéo 1, vidéo 2). Il est intéressant de visualiser ces documents pour prendre pleinement conscience des risques potentiels que nous ferait courir l’implantation de cette industrie SEVESO 2.

 

Des accidents surviennent en fait assez régulièrement sur des gazoducs à travers le monde. C’est ainsi à Moscou que le dernier en date a frappé. Les journaux télévisés de ces jours-ci ont ainsi rapporté l’accident survenu le 10 mai dernier. Les flammes de près de 200 mètres de hauteur ont brûlé plusieurs immeubles et blessé au moins 5 personnes. Vous pouvez trouver plus d’informations en suivant ce lien.

 

Nous ne savons toujours pas où passerait le gazoduc. Nous savons cependant que les méthaniers navigueraient à quelques 500 mètres de la côte de Saint Palais. Nous savons aussi que les infrastructures gazières se situeraient à quelques centaines de mètres du village du Verdon. Pour ces simples raisons, au milieu de nombreuses autres, nous ne laisserons pas faire.

3 commentaires pour Multiplication des accidents sur gazoduc

  1. Pierre COUTEAU dit :

    J’ai toujours préféré  parler de « complexe méthanier » au lieu de terminal méthanier.Le complexe du VERDON se sera : le parcours les navires méthaniers le long de 25 km de côtes, un appontement (dangereux), un stockage dans des cuves, une usine de régazéification et…un gazoduc (sans doute le maillon le plus faible de l’installation). Le tout, on le sait classé SEVESO 2 seuil haut.Il faut affirmerr que le projet PEGAZ c’est tout cela, le gazoduc de doit surtout pas être oublié. Les populations qui seront riveraines sur 100 km et plus doivent être informées le plus souvent possible..Un action d’information doit être organisée régulièrement (cela a déjà été fait) auprès des habitants du Médoc qui seront sur le parcours du dangereux  « tuyau ». Il doivent dès maintenant prendre conscience de ce qui les attend et nous devons les aider à celaPC

  2. Jean BOTTARO dit :

        J’ai repris votre lettre que j’ai transmise à de nombreuses personnes de mes listes, dont mes amis ainsi que de nombreux élus et responsables politiques, afin de diffuser au maximum nos avis sur notre opposition à ces projets.
        Je vous transmets ci-dessous le texte que j’ai adressé avec le lien pour lire la lettre de UPPT, afin que mes contacts puissent se rendre compte des dangers d’un Gazoduc :
        « Concernant le projet de Port Méthanier au Verdon, il y a aussi le problème du Gazoduc.    La Société 4Gaz cherche a dissocier le projet du Port Méthanier de celui du Gazoduc, alors que l’un de va pas sans l’autre et vis versa.    Et pour cause, il y a beaucoup plus d’accident de Gazoduc, et donc cela peu nuire à leur projet.
        Pour se rendre compte de ce fait, lire l’article de l’Asso « Une Pointe pour Tous », opposé au Projet, et regarder les images et les vidéos, c’est édifiant !    Si l’on s’oppose au Grand Contournement Autoroutier de Bx, ce n’ai pas non plus pour accepter un Gazoduc, avec d’autres types de dangers, juste pour engraisser les Fonds de Pension Américains !    Surtout, que les opposants au Port Méthanier n’ont pas réussi à avoir le tracé par où passerait ce Gazoduc !!
    Le message est prêt à être envoyé avec le fichier suivant ou les liens joints : Raccourci vers : http://www.medocpourtous.org/article-31321586.html »    Par ailleurs, je vous adresse le lien d’un Blog d’un groupe politique qui a publié un article allant dans notre sens :
    Raccourci vers : http://desirsdavenircastelnau-de-medoc.over-blog.fr/article-31374452.html
        Ne laissons rien passer, ni pour le Port Méthanier, ni pour le Gazoduc, mais aussi : ni pour les nombreux gros camions que pourraient nous amener une plateforme, ni pour le Grand Contournement Autoroutier de Bordeaux, qui en plus de la pollution, créerais une nouvelle zone industrielle aux alentours d’ARSAC et donc rajouterait de nouvelles difficultés de circuler entre le Verdon et Bordeaux.
        Les Médocains doivent être solidaires dans toutes ces actions, car tout cela est lié.
        Le Port Méthanier au Verdon : NON car nous allons nous y promener et nous voulons préserver notre estuaire ;
        Le Gazoduc : NON car il apporterait des risques sur tout l’axe nord-sud du Médoc ;
        La Plateforme Géovia au Verdon : NON car elle apporterait des centaines de camions de 44T sur tout le Médoc, avec les risques d’accident, les encombrements pour la circulation et la pollution des microparticules ;
        Le Grand Contournement Autoroutier de Bordeaux : NON car il amènerait encore plus de Camions sur nos routes au lieu du Train, des microparticules et une nouvelle zone industrielle vers ARSAC qui créerait de nouveaux bouchons de circulations entre le Verdon et Bordeaux.
        Tout cela alors que nous demandons tous plus de 2×2 voies pour passer moins de temps dans nos trajets sur la RD1215 et dans le Médoc et pour plus de sécurité.
        Pour toujours mobiliser et convaincre si besoin était, je diffuse ce message sur la liste opposé au Grand Contournement Autoroutier de Bordeaux.
    A bientôt pour poursuivre ensemble nos diverses actions.Jean BOTTARO – Castelnau de Médoc

  3. HG dit :

    Cette dangerosité devrait à elle seule suffire à convaincre beaucoup.La mairie du Verdon et les pro-méthaniers peuvent soutenir tant qu’ils veulent le projet, il ne feront pas mentir la réalité que sont les accidents sur gazoduc. Vos photos et vidéos parlent d’elles-mêmes… La population, y compris les enfants de l’école aimerait, être davantage prise en compte.Et que fera le touriste si de telles installations, et de tels accidents se développent ?réponse : demi-tour !Halte-là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>