Le BRA et 4Gas : les inséparables de l’entresol

Publié le: 25 mars 2009

Catégorie: Economie

Vues: 1192

L’association publiait il y a quelques jours un communiqué de presse pour dénoncer l’étude du BRA (Agence de développement économique bordelaise). Cette étude présentait un plaidoyer sans aucune nuance pour le projet de terminal méthanier d’un point de vue économique. Dans son communiqué, l’association s’est employée à rétablir la vérité. Le projet de terminal méthanier n’est pas plus valable sur le plan économique que vis-à-vis des questions environnementales, sécuritaires ou d’acceptabilité sociale.

Interrogé par le journal du Médoc sur l’étude du BRA, le maire du Verdon, Jacques Bidalun, déclarait « C’est du pipeau ! (…) On sent que l’étude est très orientée et développe des arguments en faveur du méthanier. On sait bien qu’un tel projet apporte de la taxe professionnelle; enfin, si elle existe toujours… Mais on ne peut pas envisager ce projet seulement sur le plan économique de manière positive ! Ils ont complètement zappé quel sera le manque à gagner au niveau du tourisme. »

Comment de telles approximations peuvent-elles se produire ? En fait, le BRA soutient le projet depuis le débat public. De nombreux liens entre le BRA, la Chambre de Commerces et d’Industrie de Bordeaux et 4Gas peuvent être établis. L’étude du BRA n’est donc absolument pas impartiale, bien au contraire…

Nous publions ci-dessous une photographie prise par un des adhérents de l’association à l’entrée du bureau de 4Gas, place de la Bourse, à Bordeaux. 4Gas et le BRA partagent les mêmes locaux….à l’entresol ! Une photographie ne prouve rien mais jette tout de même un certain doute sur l’objectivité de l’étude du BRA.

Rendez-vous pour la manifestation samedi 4 avril à Bordeaux pour dire STOP aux inséparables de l’entresol.

7 commentaires pour Le BRA et 4Gas : les inséparables de l’entresol

  1. thomas N dit :

    Mais à ce stade là c’est de la forfaiture !On ne peut pas parler d’étude indépendante, c’est se moquer du monde. Autant demander à AREVA de faire une étude sur la sécurité nucléaire

  2. Martine dit :

    On voit bien à la lecture de cet article l’imbrication entre le BRA, la CCI, 4 GAS, n’avalons pas leurs couleuvres, rendez-vous place de la bourse le 4 avril !

  3. Pierre COUTEAU dit :

    A quand un bureau bordelais de « Une pointe pour tous » sur le même palier ????PC

  4. michel rigault dit :

    BonjourCe qu’il faut bien comprendre dans ce qui se passe aujourd’hui c’est que tout cela procède d’une stratégie orchestrée par 4 gaz le pab la cci le tout bien relayé par la presse ……Rappelons nous le lendemain du refus préfectoral un article quasi copié-collé de la plaquette paraissait dans les pages économiques de sud-ouest comme par hasard…Après la prise de position de la CDC puis celle de Rousset était publié l’étude complaisante de cette agence dont on sait depuis le débat public qu’elle est un bureau parallèle de 4 gazJamais nous n’avons trouvé mis en avant une étude sèrieuse surla dangerosité et aucun journaliste n’a fait d’enquête personnelle et sèrieuse sur les sites existants et l’impact sur la populationOn peut se poser la question sur cette proposition d’aide à l’asso de cordouan négligemment jetée à la fin d’un article: cynisme ou provocation ?….Je crois que nous devons dénoncer cet état de fait…. et répondre coup pour coup par des communiqués il ne faut pas négliger l’impact de ces actions sur les personnes peu ou pas concernéesles réunions d’info c’est bien mais n’y assistent que des convaincus !!! Vous verrez comment sera traitée la manifestation du 4 avrilou comment viendra la réponse de 4 gaz et de la cci?…  

  5. freddy dit :

    Pardon,  mais c’est quoi le « BRA » ???

  6. Pointe pour tous dit :

    Bonne question ! Désolé, ne pas avoir mieux précisé !
    Le BRA c’est l’agence de développement économique de bordeaux.
    Le BRA est très proche de la Chambre des Commerces et d’Industrie (CCI) de bordeaux ainsi que des milieux politico-économiques bordelais, soutiens du projet

  7. Pierre Hohendorf dit :

    Ne nous y trompons pas ! Les décisions politiques sont déjà prises et les ministres (malgré les bonnes intentions de certains) n’ont aucun rôle de décision véritable dans cette république maintenant bananière; alors ils ont beau parler … ce n’est que de la gesticulation !Les médias sont plus ou moins noyautés, la justice ce n’est guère mieux … il faut poursuivre l’action, réfléchir à d’autres alternatives et mobiliser de nouveaux acteurs au niveau européen peut-être notamment sur le plan juduciaire (??), Greenpeace ?? Relancer ou solliciter de nouvelles personnalités ?? Envisager des  » coups médiatiques », mobiliser un avocat très médiatisé … ???Il ne faudra, je pense, malheureusement compter que sur nous-mêmes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>