La nouvelle direction du port de Bordeaux

Publié le: 13 février 2009

Catégorie: Infos générales

Vues: 923

       Avec la réforme portuaire, le port autonome de Bordeaux s’est mû en Grand Port Maritime de Bordeaux. Au-delà du simple changement de nom, la réforme comporte d’autres aspects comme des transferts de matériels ou de personnels (grutiers) au privé et une gestion des terrains renouvelée. Les équipes dirigeantes du port sont elles-aussi remaniées avec un conseil de surveillance (en remplacement de l’ancien conseil d’administration) et un directoire. 

     
     Le Conseil de Surveillance et ses 17 membres est désormais installé. Jean-Paul Sandraz, ex-directeur général de Smurfit Kappa La Cellulose du Pin, a quitté sa retraite pour en prendre la présidence. Et dès sa nomination, celui-ci n’a pas tardé à faire connaître sa position sur le projet de terminal méthanier qui, selon lui « 
mérite qu’on le fasse avancer et qu’on le fasse aboutir ». Ce Monsieur a-t-il seulement lu le rapport de non recevabilité de la préfecture qui fait état entre autre … d’étude de danger bâclées, de non prise en compte des spécificités du site quant à l’impact sur l’environnement, aux conditions d’approche maritime, etc. ?

    Une précipitation étonnante en tout cas ! Un grand port maritime ne peut plus se contenter que d’être l’expression de quelques lobbies ; il va être temps que chacun prenne ses responsabilité, à la hauteur des enjeux sécuritaires, environnementaux et économiques, liés au développement durable de notre estuaire.

 
     En ce qui concerne la direction du port, le conseil de surveillance a donné un avis favorable à la candidature de Marie-Luce Bousseton. Cette dernière est l’actuelle directrice départementale déléguée de l’équipement en Gironde. Elle a été proposée pour ce poste par le MEDDAT. Sa nomination ne dépend plus que d’un arrêté ministériel à venir.

      Espérons que la nouvelle directrice prendra rapidement la dimension des enjeux, et qu’elle saura engager l’activité portuaire dans des voies d’avenir, porteuses d’emplois et respectueuses de l’environnement et des activités économiques en place.


      M. BUSSEREAU pourrait bien sûr l’aider à trouver des projets alternatifs pour le secteur
 portuaire.


      Affaire à suivre…..

4 commentaires pour La nouvelle direction du port de Bordeaux

  1. Jean Marie dit :

    Il est visible que l’on cherche à prendre de court le montage d’un projet alternatif incluant la protection de l’estuaire .La vitesse de réaction des autorités ne fait malheureusement pas le poids devant celle d’intérêts privés bien soutenus .La réction prudente voire ‘molle’ de certains responsables malgré l’existance de rapports officiels négatifs n’est pas rassurante .

  2. Thomas N dit :

    Au moins on sait à quoi s’en tenir avec ce Monsieur, on ne pourra pas avoir de mauvaises surprises !Mais en effet, on est en droit de s’interroger devant une telle déclaration alors que le préfet a déclarer le dossier non recevable. Combien 4GAS est-il en train de payer pour faire du lobby auprès de ces Messieurs ?? pour ne pas dire plus ….

  3. alain vignaud dit :

    De nombreuses BOMBES sont encore au fond de l’estuaire, suite aux bombardements de 1945 et

  4. alain vignaud dit :

    De nombreuses BOMBES sont encore au fond de l’estuaire, suite aux bombardements de 1945 et ne sont pas désarmorcées.Imaginons l’échouage d’un Méthanier avec incendie. Attention ceci n’est pas de la fiction mais une hypothèse envisageable. Encore un risque à mettre sur la liste de la mise en danger d’autrui.Alain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>