Après la tempête..

Publié le: 3 février 2009

Catégorie: Infos générales

Vues: 1320

            Décembre 1999- janvier 2009 en l’espace de 10 ans le grand sud-ouest a été deux fois ravagé, paysages saccagés, forêts dévastées, producteurs agricoles, forestiers, en difficulté. Parmi les adhérents de notre collectif nous sommes nombreux certainement à avoir souffert d’une façon ou d’une autre de ces dérèglements. L’équipe dirigeante du collectif assure tous ceux qui ont été de nouveau touchés dans leur activité, leur entreprise, leurs biens, de leur solidarité sincère.

 

Aujourd’hui, au contraire de 1999, il n’y a plus grand monde pour penser que réchauffement climatique, activités humaines et rejets de CO2 ne sont pas impliqués dans ces phénomènes extrêmes qui, de canicules en tempêtes,  nous concernent de plus en plus souvent.

Mais si la prise de conscience est maintenant claire du citoyen de base aux dirigeants de tous les grands pays, les actions concrètes tardent….

 

Au niveau régional les élus en charge du développement ont  de toute évidence la responsabilité d’engager la réflexion et de suggérer des pistes pour que l’Aquitaine s’engage enfin, à son niveau, clairement dans une voie de développement durable.

 

            Or que constate-on actuellement ? : des déclarations de principe sur le développement durable, mais le plus souvent tergiversations et contorsions, dès qu’il s’agit de prendre des positions claires sur des dossiers concrets (grand contournement, terminal méthanier.. ) ; le dossier méthanier est bien sûr une illustration  presque caricaturale de cette situation  (sans parler même de l’évolution grotesque d’un dossier où, à quelques mois du démarrage théoriquement envisagé du projet, le maître d’ouvrage pressenti est toujours incapable de constituer  un dossier à la hauteur des enjeux en cause…). 

 

De quoi s’agit-il en effet en terme de développement régional ? : de consacrer plusieurs centaines de millions d’euros de fonds publics (réfection du môle de l’appontement, dragages divers, construction d’un gazoduc de 150 km etc..) pour permettre à un fonds spéculatif d’essayer de tailler des croupières aux fournisseurs de GNL en place sur le territoire national, et ce au prix, entre autre…, de 400 000 tonnes de C02 par an en plus dans l’atmosphère…

 

Ces centaines de millions d’euros publics ne pourraient-ils pas plutôt être utilisés pour aider à la mise en route de nouvelles filières ?

 

 Quels sont dans ce domaine les projets concrets de nos grands élus régionaux ? Mr A. ROUSSET président du conseil régional a –t il pour le médoc, pour l’Aquitaine une réelle ambition à la hauteur des enjeux en cause ? Mr A. JUPPE, maire de la métropole régionale a-t-il une vision du développement au-delà des simples limites administratives de la CUB ?  Plusieurs échéances électorales proches (régionales, européennes) doivent être l’occasion pour tous d’afficher maintenant clairement leurs conception du développement et de montrer sur quels dossiers concrets ils entendent les mettre en oeuvre. Peut-être ne sera-t-il pas inutile à ces diverses occasions de leur montrer que tous nous attendons maintenant autre chose que de vagues déclarations d’intention et autres promesses plus ou moins « durables »….

 

 

Ph. LUCET, secrétaire général du collectif « Une pointe pour tous »

 

5 commentaires pour Après la tempête..

  1. Jean BOTTARO dit :

       Il est très bien cet article, pourquoi ne le faites-vous pas passer dans le S-O et le Journal du Médoc ?   Ce serait déjà une façon de rendre public notre sentiment à tous et de mettre nos grands décideurs devant leurs responsabilitées, à l’approche des prochaines élections.   Il faut les mettre au pied du mur !   Et bravo pour votre action.Jean BOTTARO – Castelnau de Médoc

  2. Michel Thibault dit :

    Merci pour la pertinence de l’analyse de votre article « après la tempête »Effectivement les solutions à beaucoup de problèmes passent aussi par des programmes politiques cohérents, qui sont autres choses que des effets d’annonce, la poursuite et le soutien d’un système qui nous a mené aux crises actuelles : environnementale (la tempête en est un effet), mais aussi économique, financière et sociale.Comme beaucoup je pense que les élections européennes de juin prochain constituent une échéance importante. Elles nous donnent l’opportunité d’envoyer un signal fort qu’il s’agit de façon urgente de mettre en oeuvre des politiques de développements soutenables, justes, durables qui respectent la terre et tous ceux qu’elle porte.Pour ces raisons, il est important de mon point de vue de signer dès maintenant l’appel du rassemblement d’Europe-Ecologie www.europeecologie.fr   et de voter pour ce rassemblement en juin prochain.C’est aussi une façon de soutenir l’action de « la pointe pour tous »Merci pour votre excellent travail.

  3. VALENTIN dit :

    Faire de l’incantation ne sert à rien; vous n’avez aucune preuve concrète concernant ce réchauffement climatique et ses racines., tout juste des présomptions….alors, laissez donc aux scientifiques le temps de faire leur travail, et ce faisant, abstenez vous de tout commentaire imprudent…., voire partisan pour ne pas dire imbécile…..la France en a ras le bol de tous ces imprécateurs du dimanche qui ne voit la planète qu’à l’aune de leurs phantasmes……Bové ou le célèbre présentateur d’Ushuia ne sont que des amateurs dont la manque de connaissances scientifiques explique la gratuité des propos, que seuls les incrédules peuvent gober! C’est ainsi que l’on a brulé Galilée qui avait ll’audace de dire que la terre tournait autour du soleil!Battons nous pour la défense de notre estuaire, mais pas avec un argumentaire semi fallacieux ou d’ une légéreté imprudente, ou pour le moins non fondée! Merci d’intégrer ces préoccupations dans votre discours, il n’en aura que plus de poids!François VALENTIN

  4. Thomas N dit :

    Alain Juppe ! parlons-en! Depuis le début son silence est assourdissant. Il a du laisser sa conscience écologique qu Québec !

  5. lucet dit :

    Monieur valentin,deux petites remarques :1/ le fait de traiter les autres d’imbéciles ne garantit pas , en soi, une intelligence particuliére..2/ celui qui est contre l’avis de la majorité des ses concitoyens ne s’appelle pas, automatiquement.., GaliléePh. LUCETPs , connaissez vous le GIEC, qui regroupe la plupart des scientifiques les plus pointus au niveau du climat ? ils viennent d’avoir le prix nobel de la paix pour leur travail de prévision  et de mise en garde quant aux incidences des activités humaines sur l’avenir du climat de  notre planête. Leurs « incantations » interpellent actuellement tous ceux qui réfléchissent sur le sujet; si vous êtes de ceux là n’hésitez pas à lire leurs rapports.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>