Le Verdon sur Mer : un Plan Local d’Urbanisme compatible…

Publié le: 22 janvier 2009

Catégorie: Infos générales

Vues: 692

Lors de la déclaration de non recevabilité en l’état, le préfet d’Aquitaine, Francis Idrac prenait soin de préciser, au sujet du permis de construire, que le « projet est bien conforme aux dispositions du PLU (zonage UY), mais incompatible avec le Schéma d’aménagement et d’urbanisme (SDAU), dans la mesure où une partie des travaux auraient pour conséquence de supprimer l’espace naturel qualifié de « plage » ».

Pour comprendre ce qui nous est dit, une plongée dans le vocabulaire de l’urbanisme est nécessaire.

Reprenons d’abord la question du PLU.

Le PLU est le document d’urbanisme,du ressort direct de la commune, qui définit les règles d’urbanisme locales. Selon ce document, l’implantation, en zone UY, d’un terminal méthanier serait légale. Mais alors, pourquoi la municipalité, conformément au souhait des Verdonnais (cf. consultation d’avril 2008) ne modifie-t-elle pas ce document ? C’est que les choses ne sont pas si simples. Le PLU, d’importance communale, est lui-même dépendant d’un document d’ordre supérieur : le SCOT.

Le SCOT, c’est le Schéma de Cohérence territoriale. Pour le Nord médoc, ce document est rédigé par la Communauté des Communes de la Pointe du Médoc (11 communes). Le SCOT est la nouvelle appellation du SDAU (Schéma Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme).

Si l’on récapitule, le terminal méthanier est actuellement incompatible avec le SDAU qui lui-même prévaut sur le PLU verdonnais. C’est un élément positif, très important dans notre lutte contre l’implantation du terminal.

Cependant, une nouvelle difficulté s’ajoute. Dans les mois à venir, le SDAU (ancienne dénomination) doit trouver sa traduction en SCOT (nouvelle dénomination). Il va alors être essentiel que le nouveau SCOT réaffirme l’incompatibilité de l’implantation, sur la côte et à proximité immédiate des habitations, d’un terminal méthanier. Sans cela, le permis de construire ne rencontrerait plus d’obstacles juridiques.

La rédaction du SCOT sera du ressort des élus de la Communauté de Communes de la Pointe du Médoc. La première chose sera de poursuivre les axes développés dans le SDAU : l’espace naturel qualifié de « plage » ne saurait être sacrifié. Nous voulons aussi croire que nos élus auront la sagesse d’entendre la volonté des populations de voir se fixer, dans les documents d’urbanisme, l’incompatibilité au terminal méthanier.

Car ce renouvellement du SCOT est l’occasion d’aller plus loin.

L’association « Une Pointe pour tous » milite bien entendu, en tout premier lieu, pour que le SCOT exclue de fait toute implantation d’un terminal méthanier. Au-delà, le SCOT pourrait exclure de fait toute industrie de type SEVESO 2. Un nouvel essor économique respectueux de l’environnement serait alors envisageable. Au niveau local, la mairie du Verdon pourrait ensuite, en cohérence avec la consultation qu’elle a elle-même organisée, redéfinir le plan local d’urbanisme afin que celui-ci ne soit plus compatible avec des projets tel ce terminal méthanier.

POUR ALLER PLUS LOIN :

PLU (wikipédia) : cliquez ici

SDAU (wikipédia) : cliquez ici

SCOT (wikipédia) : cliquez ici

Un commentaire pour Le Verdon sur Mer : un Plan Local d’Urbanisme compatible…

  1. Françoise dit :

    Bonjour,Bonne nouvelle effectivement. Soyez très attentifs et présents aux consultations publiques pour le SCOT et pour le PLU (si celui-ci doit être réexaminé en fonction du nouveau SCOT). avec notre soutien depuis la Savoie mais malgré tout attentif.CordialementFrançoise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>