Autres réactions suite au reportage Thalassa

Publié le: 24 novembre 2008

Catégorie: Infos générales

Vues: 1627

Le reportage Thalassa a entrainé de nombreuses réactions que nous avons mises en ligne durant tout le week-end. Beaucoup se sont sentis trahis par la présentation qui était faite du problème. Effectivement, sur plusieurs aspect,s le reportage était partial. Le bureau de l’association a réagi en rédigeant une lettre à Georges Pernoud. Cette lettre ne cherche pas à lister systématiquement les nombreuses insuffisances : ce message-là est déjà passé par les différents envois au médiateur faits par les adhérents. Nous avons voulu dénoncer avant tout l’omniprésence de Henk Jonkman dont le message ne pouvait légitimement pas servir de fil rouge au reportage.

 

Pour lire la lettre, cliquez ici.

L’édition charentaise du Sud-Ouest du lundi 24 novembre proposait elle-aussi un retour sur l’émission. « Réactions mitigées » titrait le journal. Sud-Ouest note que les militants attendaient beaucoup de ce reportage qui devait alerté au niveau national des dangers que courait notre territoire. De ce point de vue, nous sommes restés sur notre faim. Le parlementaire et maire de Royan, Didier Quentin, s’offusque des choix effectués par Thalassa : de ce qu’il a dit, ils « n’ont retenu que quelques secondes et un jeu de mots ».

Il convient cependant de noter quelques éléments positifs qui sont ressortis de la diffusion. L’intolérable proximité entre le site choisi et le village a clairement été mise en exergue. De la même manière, le témoignage de Michel Quimbert, Président des ports de France, a permis de réaffirmer une nouvelle fois l’inutilité de ce projet purement spéculatif du fait des surcapacités gazières déjà existantes.

Espérons que Thalassa prendra le temps, dans une prochaine émission, d’étudier plus attentivement le problème du méthanier. Notre économie, notre environnement, et notre sécurité méritent mieux qu’un reportage partiel.

12 commentaires pour Autres réactions suite au reportage Thalassa

  1. Jean BOTTARO dit :

        Tout à fait d’accord, il ne faudrait pas que Thalassa soit très offensif pour défendre la planète ou les habitants lorsque ceux-ci sont loin dans un autre pays, mais également et surtout lorsque cela nous concerne, l’émission, devrait défendre encore plus les intérêts les habitants, et c’est vrai que Georges PERNOUD a été assez timide sur ce coup !
    Jean BOTTARO – Castelnau de Médoc
     

  2. Frédéric dit :

    Adhérent à l’association « une pointe pour tous » je suis bien entendu toujours trés opposé au projet de port méthanier. J’ai suivi avec attention et interet ce reportage d’une  émission que j’admire et qui fait référence en matiere de connaissance et de protection de la mer. Je trouve que le reportage était suffisament explicite et objectif pour démontrer les risques importants de ce projet ainsi que la moins value esthétique et touristique qui en découlerait! J’ai été agréablement surpris que thalassa « se mouille » et montre que seuls des interets mercantiles pourraient aboutir à une décision positive. En outre le reportage se termine  par l’interview d’un responsable portuaire au niveau national qui démontre la parfaite inutilité de se projet étant donné la capacité des infrastructures existantes. Bravo donc Georges pour ce magnifique reportage tout comme l’ensemble de vos émissions!

  3. Christian BARRIER dit :

    Je viens d’entendre ce lundi soir sur radio Demoiselle à SAINT GEORGES  l’un des journalistes responsable de l’émission, autre que celui qui était sur le terrain, répondre à la critique que nous faisons.
              Totalement AFFLIGEANT !
              A l’évidence, son but est uniquement de se justifier, il ne reconnaît pas d’erreur et prétend avoir eu un souci d’équilibre dans la construction de l’épisode consacré à la problématique du terminal méthanier !
             Equité entre quoi et quoi ? S’agit il pour lui d’être en quelque sorte ‘’un défenseur des minorités’’ ?
             Faut-il en conclure qu’il lui a été nécessaire d’écourter voire occulter une partie de notre argumentation pour équilibrer celle du camp 4Gas !!!
             Avec Jacques GERVAIS, nous avions POURTANT insisté sur le problème de la dangerosité des méthaniers à l’entrée de la GIRONDE avec le passage délicat et trop proche d’une nombreuse population.
             Ce journaliste se rend-t-il compte qu’une petite minorité veut installer une monstruosité avec toutes ses nuisances CHEZ une majorité qui LEGITIMEMENT n’en veut pas.
             Vous n’êtes pas venu monsieur le journaliste en arbitre partial mais en principe pour faire votre travail d’information. Vous auriez pu prendre la peine de consulter en dérail les dossiers qui ne manquent pas ; vous auriez certainement organisé le reportage différemment. A moins que le dernier estuaire naturel d’Europe et sa biodiversité, la protection des populations le tourisme très prisé aussi sur la rive droite avec toute l’économie qui l’accompagne  n’intéressent pas THALASSA…      
             Vous n’avez pas, les faits sont là, accordé aux opposants au projet, majoritaires, dont font partie la quasi-totalité des élus, l’audience qu’ils méritent.
    Vous n’avez pas cité non plus les soutiens de dimension nationale et internationale… pour éviter un trop grand déséquilibre en notre faveur ?… NOUS NE POUVONS LAISSER PASSER CELA .  Notre nombre et notre engagement vont obtenir, je l’espére, par l’intermédiaire de l’association beaucoup mieux qu’un petit discours sur une radio locale pour tenter de vous justifier.
                                                          Christian BARRIER
         

  4. Jean-François Montémont dit :

    vous pouvez retrouver mes commentaires sur
    http://royaninfoblog.blogspot.com/

  5. Jean33 dit :

    Mr Barrier, la réponse du journaliste est affligeante, j’ai moi même écrit à France3 pour faire part de ma colère concernant le traitement fantaisiste d’un sujet aussi grave.  Voici leur réponse :
    « Bonjour,Fidèle du magazine « Thalassa », vous exprimez votre vif mécontentement à la suite du reportage sur le port méthanier du Verdon dans l’émission du 20 novembre. Vous souhaitez l’objectivité et la rigueur soient au cœur de ce programme.Je vous remercie d’avoir pris le temps d’écrire à France 3 pour témoigner de votre intérêt pour ce programme.J’ai fait part de votre témoignage à l’équipe de Georges Pernoud. Vos compliments sont toujours les bienvenus car ils constituent un encouragement. Par ailleurs, vos suggestions et observations permettent à la chaîne de vous proposer des émissions qui répondent à vos attentes.Toute l’équipe vous adresse ses amitiés et vous souhaite d’excellents moments en compagnie des programmes de France 3.Bien cordialement,Delphine WasserResponsable des Relations Téléspectateurs »
    Il s’agit plus d’une réponse automatique gérée par un logiciel que d’une réponse attentive et détaillée, cependant soyons les plus nombreux à réagir auprès de France3, l’union fait la force.
    Mais je ne partage pas le fait de demander « l’autorisation » de s’exprimer puisque c’est un droit sur le service public, sommes nous en France ou en République Populaire de Chine ? Nous n’avons ni a nous excuser ni à courber l’échine devant l’équipe de Thalassa, Mr Pernoud vit de nos impots, « producteur fonctionnaire » donc la réserve est d’usage. Nous ne demandons pas audience au roi, tout simplement invitons nous sur le prochain plateau en direct pour faire entendre notre parole et corriger les oublies involontaire (je l’esprére) du reportage  . Tout simplement organisons une manifestation d’importance avec l’association sur le prochain plateau en direct, le meilleurs moyen de réparer le préjudice subi. Le reportage n’a pas traduit en aucun cas l’opposition massive et unanime au projet, le plus grave est ici, car conclure le reportage sans aborder cette question c’est mépriser la quasi totalité des habitants des 2 rives de l’estuaire concerné.
    Le problème n’est pas que les journalistes de l’équipe Thalassa se justifient, mais que notre message soit restitué de façon objective et en proportion équitable, la majorité des citoyens concernés par le projet sont fermement opposé à l’installation du terminal méthanier.
    C’est vrai que l’équipe de Thalassa aime faire des leçons d’écologie en dehors des frontières de l’Hexagone, mais là étrangement le sujet a été baclé et partisant, jamais le reportage n’aurait du terminer sur l’intervention de Mr Jonkman, qui a eu 4 fois la parole, disproportionné par rapport à la majorité d’opposant que nous sommes. Il ne s’agissait pas d’une campagne politique supervisée par le CSA.
    Enfin il est plus que choquant de ne pas avoir abordé le fait que la mobilisation contre le terminal méthanier a également engendré l’étude d’un classement de l’estuaire en aire marine protégée, aucun mot sur une émission soit disant magasine de la mer ! vraiment stupéfiant.
    Nous sommes très nombreux à vouloir connaitre la position et surtout l’action que souhaite mener l’association suite à ce reportage.
    Mr Pernoud doit prendre conscience que l’agitation générée suite à la diffisusion du reportage est très importante sur les 2 rives de l’estuaire, tout le monde n’a pas accès à internet, une simple enquete dans les rues du Verdon, de Royan, ou Soulac ( j’en oublie beaucoup excusez-moi) vous permettrez de juger l’impopularité de ce reportage, c’est à vous de regagner la confiance des citoyens que nous sommes.
    Bon courage à tous.

  6. BARRIER dit :

    Dernier message que je viens defaire parvenir au médiateur :
    —————————————————————–
    Monsieur le médiateur,
         
      Le TITRE de l’émission est il bien respecté ?
     
      En effet, les   »SENTINELLES DE L’ESTUAIRE » , ce sont avant tout les membres des associations qui luttent contre l’installation d’un porc méthanier au VERDON et non pas le porteur de ce projet au  NON SENS ABSOLU pour lequel aucun politique ne s’est prononcé en  faveur et qui angoisse la très très grande majorité des habitants de la région.
        Si THALASSA continue dans ce sens, certes elle gardera l’avantage de s’appuyer sur des sujets qui font rêver le téléspectateur, un peu comme un fond de commerce bien situé sur un passage obligé qui vendra de toute façon de la marchandise mais je crains les véritables amoureux de la mer feront un détour et passeront à d’autres émissions.
     ———————————————-
    ———————————————-     C. Barrier
     

  7. Chollet francine dit :

    Bonjour,
    En plus des réactions que vous recevez, beaucoup ont dû arriver directement à Thalassa! (personnellement c’est ce que j’ai fait).

  8. alain vignaud dit :

    Merci Thalassa D’avoir précisé que c’était un véritable CAS D’ECOLE , c’est pour celà que vous devez continuer à développer ce sujet pour que nos enfants puissent croire que la raison peut gagner face aux puissances financières et que la démocratie soit respectée.
    alain

  9. Gilbert dit :

    Bonjour,
    Je m’attendais à ce que le site de Thalassa soit submergé par les réactions des adhérents de l’association « Une pointe pour tous ». Nous sommes certainement nombreux tout de même à avoir accès à internet. Ni le forum, ni le sujet de la rédaction de Thalassa sollicitant les réactions à son émission ne sont  » envahis » de nos reproches et/ou remarques.
    C’est bien dommage, et nous sommes trop peu (sauvestuaire pour ma part) à nous mobiliser . Quoiqu’il en soit allez-y, les articles de « christyvette »_CB sont riches d’informations, pas toujours reproduites sur le site même de l’association !
    Allez, courage.
     

  10. Héry Danielle dit :

    J’ai regardé l’émission. J’ai pensé que M. Pernoud avait une ligne de conduite à tenir et se devait pas de la dépasser, télé publique oblige…. Toutefois j’ai, comme tous, déjà vu certaines des émissions plus engagées relatant les difficultés rencontrées par les côtiers MAIS, les reportages ne se situaient pas en France…
    J’aurai pour ma part apprécier qu’il cite :
    -le classement « natura » du secteur et les efforts effectués depuis des années par les riverains pour redonner à l’estuaire sa vie hors pollution,
    -le fait qu’il s’agisse de transformation du gaz -avec la dangerosité-
    -l’acheminement du gaz à travers le pays pour satisfaire la demande d’autres pays que la France, pour le jour où le pétrole manquera… cela s’appelle la spéculation! 
    – que les normes de sécurité actuelle respectées par 4Gaz aux USA pour le même type d’installation ne devraient pas permettre une telle installation à moins de raser la ville du Verdon aux 4/5..
     Alors, M. Pernoud?? peur que son émission s’arrête car trop proche des citoyens? Peur de….. ou de… La peur est le principal moteur d’actions meurtrières, mais lui comme beaucoup l’ignore.
    Essayons de renouveler sa venue ou celle d’autres émissions en considérant que ce n’était qu’une première fois, une entrée en matière. Si on faisait venir une chaîne allemande? Le respect de la nature est plus ancré chez nos voisins non?

  11. DENIS dit :

    Je tiens d’abord à remercier l’association pour tout ce qu’elle réalise pour faire passer le message du refus massif au terminal méthanier. J’ai regardé THALASSA et j’adhère à tous les commentaires mettant en exergue la non exhaustivité des points de vue, la présentation biaisée du sujet et la non-prise de position par Mr. PERNOUD / THALASSA en qualité de « Sentinelle du Littoral ». Je continue à penser que l’issue de notre combat est pûrement politique et que la décision doit venir du sommet de l’Etat. Avec toute la matière que nous possédons, est-il envisageable de dresser la liste des politiques (élus locaux, régionaux, députés, ministres,…) de tout bord qui se sont prononcés contre le terminal méthanier, de faire avaliser cette liste par les intéressés eux-mêmes, de l’envoyer au Président de la République en lui suggérant qu’il faut supprimer ce projet par décret. Parfois, il faut savoir passer par-dessus « la procédure » surtout quand la cause est juste.
     

  12. Jean33 dit :

    je partage l’avis sur le fait que la décision dépend du sommet de l’état, parler du sujet de Thalassa c’est bien, mais concentrons le débat autours du secrétaire d’état au transport Mr Bussereau, celà fait un certain temps que nous n’avons pas de fait concret, pas plus de nouvelle du ministère de l’environnement. Le sujet pourtout brulant n’interesse pas Mr Borloo ou sa secrétaire d’etat, l’avenir du territoire que représente lers 2 rives de l’estuaire est considéré comme quantité négligeable ?De plus le contexte économique dégradé en Europe devrait apporter plus de poids à l’argument de surcapacité gazière, car personne n’avait envisagé une telle récession il y a seulement 2 ans. D’autre part les risques terroriste restent d’actualité, les récents événements de Bombay nous renvoient aux risques considérable que représenterait l’attaque et l’explosion d’un navire méthanier (équivalant à 50 bombes d’Hiroshima), en période estival doublé d’un incendie considérable, je n’imagine meme pas le bilant  humain. Car actuellement les sites de stockage ne sont pas des zones touristiques à la densité estivale très élevé.Recentrons le débat, soit le reportage de Thalassa ne nous convient pas dans la majorité sur le fond  et sur la forme, revenons plutot sur la décision politique et ses acteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>