Vulnérabilité des méthaniers aux risques d’attentats

Publié le: 4 juillet 2008

Catégorie: Risques-Environnement

Vues: 667

Dans un précédent article, nous nous étions fait l’écho d’un rapport de l’OTAN selon lequel « la menace que des infrastructures énergétiques fassent l’objet d’attaques terroristes est bien réelle ». (cliquez ici pour relire l’article)

A l’échelle nationale, Nicolas Sarkozy déclarait quant à lui, lors de la présentation du Livre blanc sur la défense, le 17 juin : «
 nous ne pouvons exclure la réapparition d’une menace majeure, de quelque nature qu’elle soit, qui mettrait en péril la survie même de la nation. Mais aujourd’hui, la menace immédiate est celle d’une attaque terroriste ».

Le site du Verdon pourrait être une cible privilégiée du fait des spécificités du projet : intérêts américains, accès maritime dangereux et exposé (notamment du fait d’un chenal longeant les côtes), proximité des habitations et population estivale importante, sécurité des méthaniers et des installations industrielles sous-évaluée par le porteur de projet.

Du côté des Etats-Unis, la Chambre des Représentants s’inquiète plus précisément de la catastrophe qu’engendrerait une attaque terroriste sur un navire méthanier. Le quotidien américain Star Tribune publiait ainsi le 14 avril dernier un article mettant en avant la vulnérabilité des navires méthaniers.

Voici la traduction de cet article.


La grande majorité de la Chambre des Représentants des Etats-Unis défie la menace de veto de Bush et vote la loi sur les Gardes-côtes relatives à la sécurité des installations de stockage de GNL et des navires méthaniers

Défiant la menace de veto du Président Bush, la Chambre des représentants a approuvé le jeudi 24 avril 2008 à une large majorité une loi donnant aux Gardes côtes la responsabilité de faire appliquer les périmètres de sécurité autour des huit terminaux et de tous les navires méthaniers, autant de cibles potentielles pour le terrorisme.

La Maison blanche s’était plaint que cette mission détournerait les Gardes-côtes d’autres missions hautement prioritaires et reviendrait à donner une « subvention injustifiée» aux propriétaires de cargaisons de GNL.

Les Démocrates ont critiqué les objections de la Maison blanche, en affirmant que Georges Bush ignorait les menaces très importantes que posaient les terminaux méthaniers sur la façade atlantique et sur le golfe du Mexique.

« Je suis simplement choqué que cette administration considère la protection de nos familles comme une subvention injustifiée et inutile » a déclaré le Représentant républicain Alijah Cummings (… ) qui préside la sous-commission de la Chambre des représentants chargée de la supervision des Gardes-côtes.

Le bureau chargé de la responsabilité des organismes gouvernementaux a précisé qu’une attaque terroriste sur un navire méthanier arrivant à destination déclencherait un incendie et une explosion si violents que la population serait brûlée dans un rayon de 1,6 km. Mais l’audit de ce même bureau observe que les gardes-côtes sont déjà trop sollicités pour faire face à leurs tâches de protection contre les attaques terroristes des navires méthaniers arrivant à destination.


Source : Star Tribune – Minneapolis, 24 avril 2008

Un commentaire pour Vulnérabilité des méthaniers aux risques d’attentats

  1. BARRIER dit :

            Merci d’avoir découvert cette arme DECISIVE pour notre combat. FINI LE TABOU DE LA DANGEROSITE!        Il me parait fondamental de distribuer cet article (présenté dans un tract) . D’une part rapidement en priorité à toute la population riveraine du chenal et d’autre part distribuer TOUT L’ETE sur la route côtière au niveau de la palmyre extèmement fréquentée à la fois par les amateurs de grandes plages et par les visites au zoo très réputé(le nombre d’entrées doit être faramineux,des cars entiers viennent en permanence. Pour preuve il y a des bouchons! Et de toute façon, il y a des feux aux endroits stratégiques.        L’impact de la dangerosité (par exemple sur le charentais lambda qui retient cet aspect en priorité ,je le vois tous les jours) est très puissant.        A nous de rapidement  -ce sera sans doute facile-organiser une suite de distributeurs où chacun pourrait consacrer une demi journèe pour des équipes de deux.Soit 240 personnes au maximum impliquées. La coordination pour les tracts demanderait à trouver un volontaire au plus proche du lieu de distribution  . 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>