Contribution d’un adhérent suite à l’annonce de poursuite du projet 4Gas

Publié le: 1 juillet 2008

Catégorie: Contributions adhérents

Vues: 1386

Pegaz contribuerait positivement à tous égards à la politique française de l’énergie et à l’évolution européenne d’après les conclusions personnelles du staff de 4 Gas.

Ces conclusions hâtives ne tiennent pas compte des remarques finales de la CNDP, en ce qui concerne les refus massifs des habitants des deux rives et de la majorité des élus girondins et charentais (cela est typique de l’attitude batave vis-à-vis de tous ceux qui n’ont pas la même origine territoriale qu’eux).

Il est indiqué plus loin dans ce texte qu’un contrat à long terme serait établi avec les clients du terminal, mais aucune précision n’est donnée sur ceux-ci,
qui sont ils?

De plus les investissements dans les infrastructures préservaient l’environnement, et pourquoi ne pas planter des tulipes hollandaises bien sûr ? Souvenez-vous du DVD sur Fos sur Mer à propos des protections paysagères, projets jamais réalisés.

Mais il n’est nulle part, dans ce texte, question de la proximité des habitations et de l’école du Verdon.

Souvenez-vous également de la présentation de l’avant-projet du gazoduc par Total IGF, un diamètre de 1200 cm est prévu, cela veut dire qu’il est envisagé non pas une seule unité de re gazéification mais au moins une autre unité peut-être espagnole en joint-venture avec Total, profitant du terminal et du gazoduc. Cela signifie que ce type de projet a déjà été étudié et «ficelé» en accord avec le P.A.B .

On ne parle pas d’un débat public concernant le tracé du gazoduc, ni de la construction de celui-ci ? Et pourtant les projets vont de pair.

D’après 4 Gas seul le site du Verdon convient pour cette création d’une
Industrie SEVESO II, car le projet4 Gas a été refusé en son temps par le P.A.H , pour cause de dossier incomplet. Pour quelles raisons 4 Gas n’a pas tenté une approche des terminaux de GNL en Hollande ? Tout simplement parce que les tarifs portuaires sont plus élevés et les contraintes de sécurité plus sévères qu’en France.

Ce que précise 4 Gas dans sa présentation de projet (page 7 § 3), c’est que le port du Verdon est le seul site possible et accessible aux méthaniers dans le sud-ouest de la France.

Sans tenir compte des difficultés d’accès au terminal (bancs de sable, sinuosité du chenal et mauvais temps en hiver interdisant l’accès aux navires et ne l’oublions pas les dangers terroristes.)

Le traitement de l’eau utilisée pour la re-gazéification n’empêchera pas les rejets de chlore, même minimisés de polluer, l’eau du fleuve entraînant surtout à marée haute les rejets de chlore vers les gisements d’huîtres de Talais et les sites aquacoles du Verdon et de Saint Vivien.

La signature du Préfet ne sera pas longue à obtenir, compte-tenu des pressions financières de 4 Gas, ne tenant pas compte des engagements du Grenelle de l’Environnement.

La consultation des Verdonnais qui ont condamné à 68 % ne sera même pas envisagée, car ce résultat ne pèsera pas lourd dans la décision et ne fera que ridiculiser un peu plus cette fanfaronnade post-électorale.

Ce qui est troublant dans tout cela c’est «
la crédibilité de 4 Gas» car, à ce jour, aucun Terminal en construction par cette société n’est en activité , Milfordhaven devrait entrer en production au plus tôt fin 2008. Nul ne connaît les capacités de 4 Gas à faire fonctionner une unité de ré gazéification, les personnels de mise en œuvre et de conduite sont-ils fiables? Les équipements sont-ils prêts à produire? Autant de questions que nous devrions poser aux aventuriers de 4 Gas? Qui, sans expériences voudraient nous exposer à des dangers d’explosion, alors qu’à ce jour ils n’ont pas encore produit 1 mètre cube de méthane .

Le vrai combat va commencer, souhaitons que les élus qui ont accompagné La Pointe pour Tous, nous aident comme ils l’ont fait, car la bataille n’est pas gagnée, mais ne perdons pas confiance.

Jean-Clément Roucayrol
Le 8 juin 2008

7 commentaires pour Contribution d’un adhérent suite à l’annonce de poursuite du projet 4Gas

  1. JOUSSAIN Thierry dit :

    Faisans parti de l’Association Une pointe pour Tous, j’espère sincèrement que même avec des pressions financières, le préfet ne donnera pas son accord. S’il accepte, il en sera seul responsable et en assumera les concéquances si quelque chose arrive (N’oublions pas Toulouse) et surtout, que ce sont des capitaux et intérêts Américains (attention aux extrémistes)Merci

  2. C. Barrier dit :

    Monsieur BUSSEREAU fait partie de ces élus que vous citez pour nous avoir accompagnés. Il n’a cessé d’affirmer dans le milieu de ses électeurs proches que le projet ne se ferait pas. Certains maires semble-t-il se permettent dans ces conditions de ne pas encourager, voire arrêter un affichage de mobilisation, pour des questions de conséquences à court terme, avancées semble-t-il par une partie des commerçants .        La cohérence voudrait que le gouvernement stoppe ce projet le plus tôt possible. Il en a maintenant les moyens avec les dossiers déposés, ne serait-ce que celui ayant trait à la sécurité dont les résultats n’ont, semble t il, pas évolué.4Gas a bien indiqué dans les réponses aux questions du débat public qu’il se plierait à la décision du préfet…        Ce dossier sur la sécurité avec ses résultats douteux quant à la précision des distances incompatible avec les incertitudes et la non prise en compte des conditions particulières de circulation dans le chenal d’accès des méthaniers mérite un examen encore plus large. Par exemple, entre autres, un dossier de l’OTAN que nous venons de publier le confirme bien.        Compte tenu des moyens dont dispose tout naturellement l’état, avec de plus un président qui a défendu très nettement le principe de précaution, il serait de très mauvaise augure qu’une décision ne soit pas prise avant fin juillet.        Quelles « bonnes raisons » imposeraient d’attendre plus? Interrogeons nos politiques.        La confiance est une chose certes, cependant les dernières déclarations de Juppé, les communiqués de presse pas encore assez tranchés qui ne s’appuient que sur l’aspect pollution sur lequel 4Gas ‘’travaille’’ le plus laissent planer un doute chez de nombreuses personnes.        IL nous faut des certitudes, toutes les attitudes qui freinent l’ampleur du mouvement font le jeu de 4Gas. Interrogeons nous sur la nécessité de combler rapidement le temps perdu pour rassembler les troupes en vue d’actions massives spectaculaires et médiatiques pour dénoncer à tous l’EVIDENCE DE L’ABERRATION pendant que nous pouvons encore toucher les résidences secondaires et avoir l’appui des touristes qui de toute façon ne viendront plus si le terminal se construit.        Il est de notre premier rôle de véritablement ASSURER et pour ce faire, SE PREPARER, MOBILISER encore davantage. Tous ceux que je connais autour de moi le souhaitent. L’URGENCE est là.                                                       C.B.

  3. gonzalez roland dit :

    Arretons de nous leurrer, le silence de nos politiques et surtout de notre president, la poursuite de la demarche de 4gas, traduit que ce funeste projet est en voie d’aboutir…….il faut essayer par tous les moyens de retarder son eventuel aboutissement !comment? une voie juridique peut-etre européenne, de par les conditions d’insecurité réelle ;au fait n’y a-t-il pas en septembre des journées UMP prevues à Royan!?ne pourrions nous pas nous mobiliser à cette occasion??c’est un massacre programmée auquel va etre soumise notre belle région :Sarkozy la connait pourtant tres bien et il ne manifeste aucune opposition à ce projet !!!surprenant non??

  4. V. CHAV. dit :

    Moi aussi je connais des personnes prêtent à se mobiliser!je ne suis pas defaitiste, et ne veut pas me laisser endormir,nous sentons bien que le rapace fait son nid.Alors qu’attendons nous?Je souhaite que l’association organise une réunion au verdon en simultané avec une réunion côté charentais le soir, que des décisions d’actions soient étudiées et planifiées lors de celles ci  pour les mois suivants. 15 juilllet au 15 août : les vacanciers = 100aines de pétitionnaires en + des milliers de cartes postales de notre région à envoyer à M. Sarkozy ou M. Borloo ou M. le préfet. Ces vacanciers aiment eux aussi la région, certains y reviennent tous les ans depuis des lustres et l’apprécient pour ce qu’elle est aujourd’hui! pourquoi faudrait il leur camoufler un tel projet? ce sont des adultes responsables.(comme le gouvernement!)Et en septembre, journées UMP, alors tout cela mérite bien un plan d’action REGROUPONS NOUS.

  5. thomas n dit :

    L’europe peut en effet nous servir sur ce sujet.Il semblerait qu’à St Nazaire il y ait quelqus soucis à faire des quais en zone Natura 2000http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=107875L’association pourrait peut être déjà faire appel à Bruxelles sur ce sujet. Du Seveso 2 en plain Natura 2000, je pense que certains commissaires européens devraient s’étouffer.Maintenant je ne sais pas comment on fait pour faire appel à ces technocrates, mais il y a surement une piste à creuser dans ce secteur.Pour ce qui est de faire une petite manif (une grosse même) pendant les journées UMP cela me semble une super idée.

  6. DANTHEZ JOSETTE dit :

    depuis plus de 8 jours le dossier 4Gas est déposé auprès des autorités. A ce jour aucune réaction pas même un article dans Sud-Ouest. Ce silence est bien inquiétant!

  7. Boris dit :

    Bonjour,Je vois que certains souhaiteraient intervenir au niveau européen.Peut être pouvons nous commencer par écrire à l’EEA (Agence Européenne pour l’Enviornnement) ainsi qu’à la Comission Européenne pour l’Environnement?http://local.fr.eea.europa.eu/http://www.europarl.europa.eu/comparl/envi/default_en.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>