« La menace que des infrastructures énergétiques fassent l’objet d’attaques terroristes est bien réelle. »

Publié le: 26 juin 2008

Catégorie: Risques-Environnement

Vues: 639

La session du printemps 2008 de l’assemblée parlementaire de l’OTAN s’interrogeait sur un sujet qui nous préoccupe au premier chef : la menace terroriste sur les installations énergétiques.

L’association a en effet fait valoir les risques d’attentats qui pèseraient sur notre région en cas d’implantation d’un port méthanier. Si le projet méthanier aboutissait, les installations du Verdon seraient réalisées par un groupe financier américain et seraient donc susceptibles d’être assimilés à des « intérêts américains ».

L’accès maritime au port en eau profonde du Verdon est particulièrement exposé. Sur plus de 3 km, le chenal passe à 800 m de la côte entre La Palmyre et Saint-Palais. La côte est densément occupée (400 000 habitants en été), parcourue par des dizaines de km de routes, chemins et sentiers qui sont autant de points d’entrée que de fuite, par le nord, l’est et le sud.

Aucune entrée de terminal en Europe ne pose autant de problèmes de surveillance et de sécurité. Aucune zone d’habitation de cette importance n’est incluse dans le “périmètre de sécurité” du navire en phase d’approche. Aucun appontement ou installation de stockage à terre  n’est, en Europe, aussi proche de zones habitées, de surcroît en terrain plat.

La vulnérabilité des navires et des installations aux risques d’attaques terroristes est bien sûr minimisée à l’extrême par le PAB et l’investisseur. Mais l’Etat ne saurait se contenter d’une sécurité aussi faible. C’est pourquoi l’association demande à l’Etat de stopper ce projet avant qu’il n’aille plus avant.

L’OTAN, pour sa part, alerte de cette menace dans un rapport intitulé « Sécurité énergétique : coopérer pour renforcer la protection des infrastructures énergétiques critiques ».

Voici ci-dessous quelques extraits du rapport.

—————————————————————————————————————–

Extraits du rapport

18. De l’avis général, la menace que des infrastructures énergétiques fassent l’objet d’attaques terroristes est bien réelle. Les infrastructures énergétiques sont une cible de choix pour les terroristes, et plusieurs groupes ont d’ores et déjà indiqué leur intention et démontré leur capacité à mener de telles attaques. (….)

20.  L’intérêt que représentent les infrastructures énergétiques pour les terroristes devrait augmenter si l’évolution prévue d’un déséquilibre croissant entre offre et demande d’énergie se confirme. En fait, plus le marché de l’énergie est sous tension, plus l’impact potentiel d’une attaque est grand.

21.   Plusieurs terroristes de premier plan, dont des représentants d’Al-Qaeda, ont clairement exprimé leur intention de frapper les marchés mondiaux de l’énergie afin de « saigner l’Amérique jusqu’à l’os », selon une phrase attribuée à Oussama Ben Laden. Dans un message audio de décembre 2004, le chef d’Al-Qaeda a clairement appelé de ses vœux des attaques (…)

POUR LIRE LA SUITE, CLIQUEZ ICI.

Un commentaire pour « La menace que des infrastructures énergétiques fassent l’objet d’attaques terroristes est bien réelle. »

  1. Ce que vous venez d’écrire et ce que dit l’OTAN , je l’ai ennoncé à haute et intelligible voix lors de la  1er réunion de CNDP sous le chapiteau à Royan , puis dans la foulée je l’ai ecrit  , au President de la République et à la secrétaire d’Etat à l’écologie N KOSIUSKO-MORIZET et par mail à l’Amiral ROLLIN prefet maritime. Il est temps que l’on se reveil un peu ! si ça se fait nous pourrons tous prier St RITA la patronne des causes desepéréesMais quel geste amical  envers nous ferait M Olivier SARKOZY demi-frère, nommé co-directeur  financier de Carlyle … (  Cf Le Point du 13/03/08 n°1852) si on lui écrivait ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>