New York rejette un projet de port méthanier

Publié le: 20 mai 2008

Catégorie: Infos générales

Vues: 780

Le 10 avril dernier, l’Etat de New York a rejeté un projet de terminal méthanier flottant au large de Long Island. Pour quelles raisons ce projet a–t-il été refusé ?

 

La première raison provient de son emplacement. Le terminal aurait été construit à proximité de la frontière avec le Connecticut et situé à 20 kilomètres des côtes de Long Island. Cette distance, qui serait à comparer avec les quelques centaines de mètres qui séparent le Verdon du site choisi par 4gas, a été jugée bien trop insuffisante pour garantir la sécurité publique.

 

La seconde raison concerne le coût environnemental du projet. Pour l’avoir souvent dénoncé sur le blog, nous connaissons tous ce coût : hausse des gaz à effet de serre, rejets de CO2, de résidus soufrés, rejets d’eau javelisée et refroidie dans l’estuaire, pollution sonore, visuelle, menace d’espèces protégées, etc. Le gouverneur du Connecticut, Richard Blumenthal a ainsi déclaré : « il existe de meilleures solutions que ce monstre environnemental qui menace notre sécurité publique ».

 

L’affaire n’est pas close puisque que le gouvernement fédéral pourrait relancer le projet. Cependant, nous pouvons constater que les choses bougent du côté des Etats-Unis. Récemment, plusieurs sénateurs américains, dont la démocrate Hillary Clinton, ont proposé une loi afin que les terminaux méthaniers ne puissent plus être imposés au nom de la sécurité énergétique.

Réaliste, le professeur Jean-Thomas Bernard, spécialiste des questions énergétiques de l’Université Laval, a déclaré : « Il y a un prix énorme à payer et il semble que les américains ne soient pas disposés à voir ce type de projets s’implanter près de chez eux. »

 

Si d’aventure 4gas poursuivait son projet, ce serait à nous de montrer à  nos politiques que nous ne sommes pas non plus prêts à payer ce « prix énorme ».

2 commentaires pour New York rejette un projet de port méthanier

  1. JOUSSAIN thierry dit :

    Il est très important de rester au courant de tous ces articles. Il est vraie que je ne voie pas comment nous pourrions accepter ce projet à moins de 600 m de habitations voyant que New York refuse ce terminal à 20 km des côtes.Pour nous il faut surtout ne pas céder.
    Merci encore à ceux qui défendent nous intérêts.

  2. Thomas N dit :

    C’est remarquable en effet, 20km aux USA et pendant ce temps là Carlyle finance un projet chez nous à 600m d’une école.Ils nous prennet vraiment pour des papous sous-développés !Il est cependant inquiétant de voir que certains sur la rive droite ont tendance à croire que les carottes sont cuites et que l’on n’y peut plus rien.Il faudrait surement relancer quelques manifestations d’importance avant le 18juillet pour montrer aux Hollandais que l’on ne veut pas d’eux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>