Le prix du gaz monte…

Publié le: 8 mai 2008

Catégorie: Economie

Vues: 602

Lors du débat public, on nous avait dit que le terminal méthanier du Verdon serait une bonne chose puisqu’il permettrait de faire baisser le prix du gaz…..

Et pourtant, la facture des 11 millions de consommateurs qui se chauffent et cuisinent au gaz a augmenté de 5,5% fin avril alors qu’elle a déjà augmenté de 4% en janvier dernier. La hausse ne s’arrêtera pas là.

Pourquoi ?

 

-D’abord, les prix du gaz sont indexés sur ceux du pétrole. Comme le pétrole, le gaz est une énergie fossile qui est rare et dont le prix ne peut qu’augmenter.

Mais le prix du gaz ne représente que 52% du prix de vente aux clients. Le reste  se partage entre coûts de transport par gazoduc ou terminal méthanier (22%), coûts de distribution (22%) et de commercialisation (4%).

 

-Les coûts de transport sont prévus à la hausse. Avec les différents projets de terminaux méthaniers, la part du GNL dans la fourniture de gaz à la France doit augmenter.

Or, le GNL coûte cher. Dans le rapport Mandil sur La sécurité énergétique et l’Union européenne, remis le 21 avril dernier au premier Ministre, en vue de la préparation de la présidence de l’Union Européenne par la France, il est écrit : « Nous pouvons avoir du GNL mais en quantité limitée et il sera cher ». En effet, l’approvisionnement en GNL est plus souple que le transport par gazoduc mais, comme tous les pays qui disposent de terminaux sont mis en concurrence, les méthaniers sont dirigés vers les pays ou les zones géographiques où le prix du gaz est le plus élevé, ce qui pousse les prix à la hausse.

 

-Enfin, suite à la demande de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), les coûts de distribution aux fournisseurs de gaz devraient eux-mêmes augmenter de 5,5%. Dans un communiqué, la CRE indique que « cette augmentation du tarif d’utilisation des réseaux de distribution de gaz devra être répercutée sur les tarifs réglementés de vente du gaz ». La CRE estime que la hausse correspondante pour les particuliers devrait être de 1,5% au 1er juillet 2008.

 

Le prix du gaz n’est pas près de baisser. Le laisser croire, comme l’ont fait 4gas et d’autres, c’est une fois encore mentir à la population.

Ce nouveau mensonge s’ajoute à d’autres qui expliquent notre opposition totale au terminal méthanier.

Maylis D-L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>