Quand 4gas nous raconte des histoires…

Publié le: 24 avril 2008

Catégorie: Contributions adhérents

Vues: 941

 …et qu’il veut nous faire croire qu’il oeuvre pour l’intérêt général

 

-4Gas nous a dit qu’elle prévoyait 2 ou 3 cuves pour le terminal du Verdon mais, sur son site, dans la brochure en français, p.50, il est écrit : « La capacité initiale du terminal comprend 3 réservoirs d’une capacité respective de 154 000 m3 fournissant une capacité nominale de 9 mmca avec une possibilité d’expansion jusqu’à 15 mmca ». D’ailleurs, le groupe de synthèse de la quatrième réunion de travail sur la régulation des terminaux méthaniers en France, du 29 février 2008, fait des prévisions en considérant que le terminal du Verdon pourrait livrer 15 Gm3/an, ce qui correspond bien à 5 cuves.

 

-Cela d’ailleurs correspond à la capacité qui est prévue pour le gazoduc qui devrait partir du terminal, ce que l’association Une pointe pour tous a toujours dit. A propos de ce gazoduc, dans la brochure de 4Gas : « Pour assurer une connexion efficace et fiable avec le réseau de transport régional et international, 4Gas prévoit le développement de nouveaux équipements de transport gazier sur le réseau français avec des agents locaux importants » (p. 50). Est ce à dire que 4Gas participera à la construction  du gazoduc ? La CPDP nous avait dit que le débat public ne pouvait pas porter sur le gazoduc parce que ce n’était pas le même maître d’ouvrage que le terminal. Ces « agents locaux importants » qui sont ils ?

 

-4Gas, filiale de Carlyle-Riverstone, n’a cessé de mettre en avant son indépendance. Or, 4Gas est alliée, à Milford Haven, pour son projet Dragon LNG, à BP Group qui détient 50% du terminal, et à la société de production de gaz de Malaisie, Petrobras qui en détient 30%. Ces deux sociétés n’ont rien d’indépendant….

Pour le Verdon, il est évident qu’une alliance du même type se fera.

Avec qui ? Cela, 4Gas ne veut toujours pas nous le dire mais Total devrait être intéressé, d’autres sociétés aussi. Endesa a annoncé, en novembre 2007, qu’elle était prête à s’associer avec 4Gas. Mais que devient Endesa, rachetée par d’autres sociétés ?

 

-4Gas se présente comme une société expérimentée. Or, son terminal de Milford Haven n’est toujours pas en fonction alors qu’il devait être terminé pour le 2è semestre 2007.

 

-4Gas nous disait œuvrer pour la sécurité des approvisionnements en énergie et se présentait en bienfaiteur de notre région. Or, sur son site, que lit-on ? : « Le réseau global des terminaux GNL de 4Gas offrira aux pays et aux entreprises exportateurs de GNL des opportunités de bénéficier de sources supplémentaires de valeur notamment par l’arbitrage des prix et les swaps de cargaisons entre régions ». En clair, 4Gas, qui projette d’avoir 5 terminaux méthaniers, en Grande Bretagne, en France, aux Pays Bas, aux Etats Unis et au Canada, veut pouvoir jouer sur la différence du prix du gaz entre les deux rives de l’Atlantique. Quand le prix du gaz sera plus élevé en Europe qu’aux Etats Unis et au Canada, les méthaniers seront dirigés vers l’Europe et quand le prix sera plus élevé aux Etats Unis, le mouvement se fera en sens inverse.

Bien sûr 4Gas passera aussi, pour le projet du Verdon, des contrats à long terme, avec des fournisseurs et des utilisateurs, pour pouvoir financer ses investissements mais là dessus silence radio.

 

Maylis Durand-Lasserve

2 commentaires pour Quand 4gas nous raconte des histoires…

  1. Anne-Marie Béneix dit :

    Ne vous découragez pas. Les salariés et les journalistes avec les étudiants sont entrain de découvrir que « travailler pour de l’argent » n’a pas de sens. Regardez, si vous en avez le temps le blog du Monde Diplomatique sur la pompe à phynances.Oui, il nous faut inventer une économie respectueuse du vivant et non polarisée par l’argent. J’espère que les politiciens le comprendront vite, rappelez leur comme ils se sont trompés lourdement en créant une agriculture qui maintenant n’entretient plus ni l’homme, ni le paysage, ni les relations humaines, ni la terre, ni merde, ni rien…

  2. GRENIER Georges dit :

    C’est intéressant de savoir que le terminal méthanier de Milford Haven n’est toujours pas en service.A ce propos, et concernant ce terminal, 4Gas écrit dans ses réponses aux questions posées lors du débat public la phrase suivante (question 99, réponse le 26/09/2007 et question 127, réponse le 03/10/2007) : »La visite du terminal qui accueille un public nombreux chaque jour justifie l’emploi de deux personnes à plein temps pour cette tâche. »Je suis quelque peu étonné que l’on fasse à cette époque visiter une installation pas encore en service, sans doute pas encore terminée. Chez nous, d’habitude, les chantiers sont en règle générale interdits au public.4Gas ne prendrait-il pas ses désirs pour des réalités ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>