La LPO contre le port méthanier

Publié le: 8 décembre 2007

Catégorie: Risques-Environnement

Vues: 882

LPO-logo.pngPar la voix d’Alain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue de protection des oiseaux, dans une lettre adressée au ministre Jean-Louis Borloo, la LPO se déclare totalement opposée au projet de terminal méthanier dans l’Estuaire de la Gironde. Elle demande que l’implantation d’un terminal méthanier dans la zone portuaire du Verdon ne soit pas autorisée.
Dans le même temps et par un courrier adressé à la CPDP, la LPO de Charente maritime fait part de sa très vive opposition au projet du Verdon, en accord avec la lettre d’Alain Bougrain Dubourg.

Dans cette lettre au Ministre de L’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables, Alain Bougrain Dubourg explique pourquoi la LPO considère que ce projet constitue une grosse erreur d’aménagement du territoire.
D’abord parce que l’Estuaire, dans sa partie terminale, reste un des rares estuaires européens non encore aménagés industriellement, ce qui lui vaut de jouir de rives et de marais littoraux d’une grande valeur écologique et paysagère et justifie son classement en zone Natura 2000.
Ensuite parce que des activités compatibles avec l’environnement ont pu s’y développer, généralement liées au tourisme. Raison pour laquelle la LPO rappelle qu’elle a accepté sans condition l’installation du port de plaisance du Verdon, estimant qu’il contribuait à l’économie locale sans apporter de dégradation aux habitats naturels.
Enfin parce qu’un port méthanier est classé Seveso 2 seuil haut et ne manquera pas d’hypothéquer la qualité environnementale de cette région et de poser un vrai problème de sécurité pour ses habitants.

Quant à elle, la LPO de Charente maritime revient en détail sur l’enjeu que représente en matière d’espace de circulation migratoire pour les oiseaux et les poissons « cet immense complexe estuarien de plus de 600 km2. »
Selon eux, l’Estuaire de la Gironde « constitue un couloir de migration absolument exceptionnel, tout autant qu’une zone de reproduction et/ou d’hivernage indispensable pour de nombreuses espèces d’oiseaux « .
Dans ce courrier adressé à la CPDD, la LPO de Charente maritime propose une liste détaillée des espèces d’oiseaux présents dans l’estuaire.

C’est essentiellement pour cette raison que la LPO 17, au nom de tous ses adhérents, considère que ce projet serait un non sens.
Mais plus largement que les impacts néfastes sur la biodiversité, elle revient également sur le risque encouru par les riverains et la discordance du projet par rapport à l’environnement économique des deux rives.

Nous vous proposons en téléchargement la lecture de ces deux courriers.
>
La lettre d’Alain Bougrain Dubourd, président de la LPO, adressée à Jean-Louis Borloo. -pdf
> La Lettre de la LPO 17 adressée à la CPDP. – pdf

Un commentaire pour La LPO contre le port méthanier

  1. Anna dit :

    La Pointe de Grave est un site exceptionnel pour l’observation du phénomène migratoire et c’est aussi un site majeur pour l’hivernage et la nidification des oiseaux d’eau…Merci à la LPO de nous rejoindre dans le rejet de ce projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>