Alternatives : classer l’estuaire de la Gironde en aire marine protégée

Publié le: 28 novembre 2007

Catégorie: Infos générales

Vues: 780

manif-bordeaux-241107--18-.jpg
Qu’est ce qu’une aire marine protégée ?

Qui décide de leur création ?

Qu’apportent-elles ?

Pourquoi faire de l’estuaire de la Gironde une aire marine protégée ?

Le député charentais Didier Quentin proposait il y a peu de faire de l’estuaire de la Gironde une aire marine protégée. Un contact a alors été pris avec le président de l’Agence des Aires Marines protégées, J. Bignon. Dans son courrier en date du 19 novembre, ce dernier a d’ailleurs noté que « l’Agence des Aires Marines Protégées [AAMP] doit conduire un premier travail exploratoire à la fois d’information et de recueil des propositions des principaux acteurs locaux ». Cette rencontre entre l’AAMP, les élus et les différents acteurs locaux pourrait ainsi avoir lieu avant la fin de l’année.

Nous avons voulu nous intéresser à cette proposition qui semblerait être une option de développement bien plus souhaitable qu’un projet de port méthanier. Alors, qu’est ce qu’une aire marine protégée ? Qu’entraînerait le classement de notre estuaire en aire marine protégée ?
 
Qu’est ce qu’une aire marine protégée ?
Une Aire Marine Protégée (AMP) est une zone maritime où des mesures spécifiques sont mises en œuvre pour protéger le milieu marin. Par endroits, le milieu marin est au seuil de la rupture d’équilibre du fait des effets conjugués du réchauffement climatique et de la pollution. Dans ce contexte environnemental difficile, la création d’une AMP signe la reconnaissance par l’Etat de l’importance d’une zone maritime dans la protection de la biodiversité.
Pour l’heure, seule une aire maritime protégée a vue le jour : celle du parc d’Iroise.
La France, qui possède le 2ème plus grand domaine maritime au monde, devrait pourtant être en pointe sur la préservation de la biodiversité marine. Les objectifs internationaux, repris dans le cadre du Grenelle de l’environnement, sont de parvenir à une protection de 10 % des milieux marins. Cependant, à l’heure actuelle, les AMP ne couvrent que 0,19 % de la superficie de notre domaine maritime national.
 
Une Aire Marine Protégée dans l’estuaire de la Gironde
La France a réaffirmé sa volonté de créer une dizaine d’AMP d’ici 2012.
Suite au premier colloque national sur les Aires Marines Protégées qui vient de s’achever à Boulogne-sur-Mer, le gouvernement a annoncé la création de plusieurs parcs marins.
Des priorités géographiques ont ainsi été élaborées parmi les sites les plus riches et les plus sensibles. Trois espaces potentiels prioritaires ont alors été identifiés : le bassin d’Arcachon, l’ensemble constitué par l’estuaire de la Gironde et les pertuis charentais, et les trois estuaires Somme-Canche-Authie.
Lors de ce colloque, Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d’Etat à l’Ecologie, a réaffirmé l’intérêt de l’Etat pour la création d’un parc naturel marin au nord de l’estuaire de la Gironde : « En ce qui concerne l’estuaire de la Gironde et des pertuis charentais, je vous rappelle toute l’importance qu’ils revêtent pour la conservation de l’Esturgeon d’Europe, pour lequel la France assume une responsabilité mondiale ». 
L’estuaire de la Gironde et les pertuis charentais figurent donc en très bonne place dans la liste des sites prioritaires.
 
L’existence d’une AMP exclue-t-elle le développement d’industries ?
L’AMP fixe, en collaboration avec les usagers (pêcheurs, plaisanciers, et autres), un plan de gestion dont l’objectif est de favoriser la préservation de la biodiversité. Un parc naturel marin n’exclue donc pas a priori l’existence conjointe d’industries…Cependant, le « code de bonne conduite » que mettent en place les usagers facilite certainement le rejet d’industries lourdes, polluantes.
C’est donc aux élus et aux populations riveraines de se saisir de cet outil afin d’en faire un bouclier efficace contre les industries polluantes et afin d’agir pour un développement réfléchi des activités en lien au domaine maritime.
Dans un article du 23 novembre, Le Monde note d’ailleurs que « certaines décisions auront valeur de test, comme l’autorisation ou non d’un projet d’extraction de granulats dans le parc marin d’Iroise ou la création d’un terminal méthanier au Verdon-sur-Mer ».
 
L’Aire Marine Protégée et le port méthanier
L’estuaire de la Gironde pourrait donc devenir une aire marine protégée si les acteurs locaux le décident. C’est donc à nous, citoyens, de revendiquer haut et fort le désir de la création d’une AMP. Il nous faut contacter nos élus pour relayer le désir populaire de voir un tel projet se réaliser. En appuyant cette idée, nous rendrions l’implantation d’industries lourdes et polluantes bien plus difficile. Dans la lettre que nous citions précédemment, le président de l’AAMP note d’ailleurs que l’intérêt de la création d’une aire marine protégée « doit être pris en compte pour décider de l’opportunité d’un aménagement aussi important qu’un terminal méthanier ».
   estuaire-mixte.png
 

Photos Estuaire D. Trentacosta. Droits réservés.

POUR ALLER PLUS LOIN :

 

2 commentaires pour Alternatives : classer l’estuaire de la Gironde en aire marine protégée

  1. thomas N dit :

    BonjourJe conseille à tous la lecture de cet Avis du conseil régional du 217 juin 1974 et article du 20 novembre 1974 de « LA pêche maritime », il n’a pas pris une ride http://www.crefmpm.com/article.php3?id_article=707Et on nous parle de méthaniers encore plus gros

  2. Marie-Claude BENAOUDA dit :

    Maintenant que le débat public est clos, il est amusant de regarder les vidéos tournées par  le quotidien Sud-Ouest , où M SOURD,  Président de la CNDP,explique ce que doit être et sera le débat public !  très instructif ! et no commenthttp://special.sudouest.com/article.php3?id_article=4373

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>