Les élus charentais contre le terminal méthanier

Publié le: 13 octobre 2007

Catégorie: Infos générales

Vues: 1841

La prise de position du Conseil Régional de Poitou-Charentes
Le 8 octobre 2007, madame Joly, porte-parole du Conseil Régional du Poitou-Charentes, prenait position devant les 2500 participants à la réunion du débat public à Royan contre le projet de terminal méthanier au Verdon.
C’est ainsi que dans leurs vœux au gouvernement, les élus du Conseil Régional pointaient les nombreux manques du dossier : absence d’une étude gouvernementale sur les besoins en gaz,
absence d’une étude globale « sur la construction du port ainsi que sur le gazoduc de raccordement au réseau national ». Ils ont ensuite insisté sur la nécessité d’apport de garanties « sur l’origine et la pérennité des capitaux, l’impact environnemental du projet et la préservation des activités touristiques en Gironde et en Poitou-charente ».
 
La prise de position du Conseil Général de Charente-Maritime
Le 11 octobre 2007, le Conseil Général de Charente-Maritime votait à son tour une motion contre le projet de terminal méthanier au Verdon. Ont ainsi été soulevés entre autres l’absence de garanties apportées par la Commission des Débats Publics (CPDP), l’impact écologique, l’unanimité des associations et des populations, les « retombées négatives pour l’ensemble de l’économie touristique ». Après avoir ainsi listé les multiples insuffisances du projet, le Conseil Général a déclaré à l’unanimité s’opposer « fermement à l’éventuelle implantation de ce terminal méthanier » préférant développer dans le plus grand estuaire naturel d’Europe « une aire marine protégée ».
La lecture du texte en intégralité est intéressante (Pour lire la motion du Conseil Général, cliquez ici)

—————————————————————————————————
Le collectif des deux rives « Une pointe pour tous » invite l’établissement public du Port autonome de Bordeaux, maître d’œuvre, et la société 4gas, maître d’ouvrage, à écouter les élus et à se délier de leur engagement d’un commun accord.

12 commentaires pour Les élus charentais contre le terminal méthanier

  1. oui a 4gas dit :

    rassurez moi mais Le Verdon sur mer se situe bien en Gironde et non en Charente-Maritime ou ma carte de France est fausse?

  2. Bertrand T. dit :

    Nous pouvons dire un grand MERCI aux élus charentais qui défendent notre patrimoine commun :l’estuaire de la gironde.Les arguments qu’ils défendent, pour peu qu’on ait pris le temps de les lire, unissent les deux rives de l’estuaire dans un même rejet de ce projet néfaste.

  3. Bénédicte dit :

    J’ajouterais que les élus charentais rejoignent la position de la Communautés des Communes de la pointe du médoc qui a voté recemment la suspension du débat public de part la légéreté du dossier de 4gaz.Médoc, Charentes, même combat !

  4. sophie dit :

    Bravo au Conseil général de Charente-Maritime pour sa prise de position ferme anti projet terminal méthanier, en accord avec l’unanimité des avis des populations riveraines de l’autre côté de l’estuaire. Merci à M. Didier Quentin de son intervention. C’est courageux, c’est juste, et c’est la bonne nouvelle du week-end ! Signé : « Nonà4GAS »

  5. un verdonnais dit :

    Certains maires de Gironde ont compris qu’il était VITAL pour le Médoc que des entreprises viennent investir car si la situation ne s’améliore pas nous allons a la catastophe.Venez a Port-Médoc sans inquiétude car a cette periode de l’année et comme pendant neuf mois il y a des places de parking pour tous le monde et vous n’etes pas bouscouler .Heureusement qu’il y a des réunions du débat public pour un peu de monde dans les rues du Verdon sinon on dirait un village « fantome ».Ayant parlé avec certains commercants du Verdon et d’ailleurs je peux vous dire qu’il y a plus de pro-gas que d’anti-gas mais qu’ils ne peuvent pas prendre position publiquement ayant des clients des deux bords.Alors merci a tous les « contre » de laissaient notre village mourir .Bien sur il y a des « contre » que je comprends(habitation proche du site ou bien des gens qui ce sont laissés endormir en leur disant comme je l’ai entendu qu’on allait rasé les maisons jusqu’a l’église)Mais certains retraités qui ont travailés avec les gens des cuves a pétrole et qui maintenant crachent dans soupe pour leur tranquillité je ne l’accepte pas.Quand aux voisins charentais je comprends un peu car si ce terminal est construit il n’auront pas un centimes(il vaudrait mieux qu’il soit fait a La Palisse)Les propriétaires de maison secondaire je ne veux pas en parler car il ne vivent pas a l’année et ne connaissent pas ou peu la vie l’hiver dans le village.Ne prenez pas mon commentaire comme une agression mais comme un constat d’un habitant du Verdon Sur Mer qui s’il ne se dévellope pas sera bientot un village a vendre .Merci   

  6. Bernard (un autre Verdonnais) dit :

    Oui il est vital que des entreprises s’installent, mais pas à n’importe quel prix ! Ni destruction des emplois existants, ni destruction de notre cadre de vie !Les entreprises qui s’installant ne doivent pas DETRUIRE celles qui existent déjà ! Ne nions pas l’importance du tourisme. Et s’il est vrai que l’on ne peut compter que sur le tourisme, développons autre cose mais pas ça !!!Tous les membres de l’association « Une pointe pour tous » sont pour le développement économique (vous n’avez qu’à, pour vous en convaincre, regarder ce que l’association a mis en place avec le forum des entrepreneurs)Vous parlez de Port Médoc ? Ne croyez-vous pas que pour se développer Port Médoc a besoin de logements (logements qui créeront un lieu vivant…) ? Or, la CdC met justement en stand by à cause de ce satané port méthanier…

  7. christyvette dit :

    POUR répondre au dernier commentaire: LE PROJET SE SITUE BIEN ENTRE 2 RIVES,surtout pour la circulation des méthaniers et à cause des vents dominants,nous sommes menacés par la même  M….,vous le savez bien.Alors,va pour votre remarque qui n’a pas sa place dans un débat sérieux.

  8. Nicole Thomas dit :

    On peut même ajouter que la Charente Maritime, a tout à perdre et ne recevra pas une miette de ce projet s’il se faisait. La polution et les risques sont équitablement partagés, avec même je pense un risque maritime supérieur coté charentais. Par contre d’éventuelles retombées économiques il n’y en aura aucune dans le 17. pas de taxe professionnelle et pour les emplois, il n’y aura que les destructions dans le tourisme.Alors c’est bien gentil de dire aux charentais qu’ils ne sont pas concernés, mais c’est faux.que le port autonome le contruise à Arcachon et là d’accord on ne sera plus concern !

  9. Meunier Gérard dit :

    Attention la reunion prévue le 22/10 au Verdon est tranférée à SoulacLe collectif des 2 rivesGérard Meunier. 

  10. guillaume dit :

    Que le village du Verdon soit « mort » l’hiver est également le lot de beaucoup de villages en France.Il faut bien reconnaître que le tourisme est une source vitale pour les 2 régions et plus largement tous les services à la personne. L’industrie ne peut être que marginale dans un lieu comme dans l’embouchure de la gironde qui représente un intérêt majeur pour l’environnement. Il faut donc consolider le tourisme qui fait vivre la région et développer, diversifier d’autres secteurs pour l’emploi (activités de recherche, technopôle, aquaculture en autres) en rapport avec le site.Dire non au terminal méthanier ne veut pas dire non à l’emploi, ça searait trop réducteur.

  11. brice dit :

    je voudrai savoir quels sont les retombées financières actuelles générées par le tourisme sur la commune du verdon, et par la meme occasion savoir si celles-ci suffises à assurer une vie décentes (emplois non précaires, CDI, perspectives d’avenir pour les jeunes.En effet j’entend souvent voir à longueur de temps que le tourisme est l’activité idéal pour la pointe, donc de la meme facon que certains sont curieux de savoir l’avenir que réserve 4gas à la région et ses habitants, je veux savoir l’avenir que réserve le tourisme.

  12. Sam dit :

    Imaginez l’avenir avec un tel projet : la plage de la Chambrette, en plein été. Que fera le touriste pendant les travaux (3ans tout de même) ? Il amènera des boules QUIES pour couvrir le bruit des engins de chantier ?Et nos amis les camping-caristes ?Et puis, quand il sera construit ? Les gens descendront du bac pour venir en masse au pied de ces blocs de béton ?L’avenir de notre belle région ne doit pas forcément passer que par le tourisme. Mais ce qui se met en place ne doit pas faire fuir le touriste. On ne peut imaginer que le tourisme continue de fonctionner avec un site SEVESO 2 à côté.Alors bien sûr, ne misons pas que sur le tourisme…Mais tâchons au moins de préserver ce dernier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>