Les entrepreneurs médocains se réunissent et se mobilisent

Publié le: 2 octobre 2007

Catégorie: Economie

Vues: 1024

Le collectif avait invité des entrepreneurs du Médoc au Palais des Congrès de Soulac sur Mer le 25 septembre, pour leur permettre d’apporter leur témoignage, d’exprimer leurs craintes et leurs soucis face au projet d’installation d’un port méthanier. Ils sont allés un pont plus loin en faisant part de propositions pour dynamiser le tissu économique local.
Alain Leborgne, le directeur de l’Aapam, nous propose un compte rendu de cette réunion.


Suite à un mailing destiné à 500 « entrepreneurs » du Médoc, une petite centaine s’est rendue au Palais des Congrès.
Philippe Lucet (secrétaire de l’Association Une Pointe pour Tous, collectif des deux rives), Hervé Bodin (Trésorier), Maryline Minault (Directrice d’Imagine Edition), Alain Leborgne (Directeur de l’AAPAM) et Jean-Marie Andreux (Animateur de service) les ont accueillis à 20 heures pour donner quelques informations mais surtout privilégier le débat avec les forces vives du territoire.

Les membres du collectif ont tout d’abord transmis quelques données pour permettre d’analyser la situation actuelle.

Philippe Lucet a rappelé brièvement la situation du dossier et notamment le découpage inacceptable entre cuves, gazoduc et navigation. Une stratégie évidente pour éviter une trop grande mobilisation.

Hervé Bodin a présenté une étude démographique avec des données en provenance de l’Insee ne prenant pas en compte le projet 4GAZ. Projection de 2008 à 2015 sur la population, les soldes migratoires, les ménages, les actifs, l’effet baby-boomer (58-68 ans) et les 16-30ans. On constate plusieurs tendances importantes : la population va croître de 7,30%, les 58-68 ans vont progresser de 33,5% avec un apport extérieur (hors département + Europe) de 26%, les actifs jeunes avoisinneront seulement 0,5%.
Des conclusions évidentes : notre territoire va vieillir globalement mais avec un apport de personnes (58_68ans) ayant des moyens et du temps libre. Quels projets pour cette tranche d’âge ?

Un deuxième tableau, toujours issu de l’Insee, a permis d’appréhender l’impact sur l’activité touristique. Ce tableau faisait état pour l’ensemble des régions de France où existent des sites Seveso du fait que les communes ayant au moins 1 site Seveso ont 8 fois moins de lits touristiques que les communes vierges. Contrairement à ce qu’a pu dire le directeur de 4GAZ, un site Seveso n’attire visiblement pas les touristes… et les conséquences sur l’hébergement et l’hôtellerie de plein air seront importantes.

Concernant le chapitre sur les répercussions économiques, Alain Leborgne a résumé en précisant que : les recettes fiscales dues au port méthanier ne sont pas chiffrées, la répartition entre le PAB (Bordeaux) et la CDC n’est pas connue. Nous n’avons aucune information sur les préjudices que subiront les entreprises, commerces, artisanats, collectivités et particuliers. Une première enquête sur une vingtaine d’entreprises et commerces du Nord-Médoc a indiqué une perte sèche d’une centaine d’emplois directs qu’il faut comparer à la trentaine issue du projet 4GAZ (dont seulement 4 ou 5 pour les habitants du Nord-Médoc).

Un certain nombre d’activités disparaîtront définitivement et les petits commerces ou artisanats seront en grande difficulté.

Les alternatives proposées par les entrepreneurs médocains.
Maryline Minault, en rappelant sa situation et ses choix si ce projet devait exister a engagé le débat avec les entreprises présentes :
Vos questions, vos craintes mais aussi quel avenir pour notre médoc ? Quelles alternatives ?

  • Les premières réactions ont été d’ordre économique avec une demande précise : quelle sera la recette fiscale pour Bordeaux, la CDC et Le Verdon ? qu’elle est le montant de la TPU versée actuellement par les entreprises de la CDC ? Quel sera la perte engendrée par le projet 4GAZ, en TPU, en taxes de séjour, en emplois ? le bon sens des entrepreneurs est évident, comment convoiter une recette fiscale sans connaissance de tous les paramètres ?
  • Question sur la zone franche du Verdon : à quoi sert-elle ? qui l’occupe ?
  • Pourquoi le développement des énergies renouvelables  a-t-il été rejeté ? le projet des éoliennes était un projet privé sur les terrains du PAB, la CDC l’a rejeté. Le projet 4GAZ est un projet privé sur les terrains du PAB, la CDC peut-elle le rejeter de la même façon ?
  • Absence d’un véritable projet touristique. Suggestion : embaucher un commercial de haut niveau pour promouvoir le Médoc.
  • Ne faudrait-il pas associer plus largement le Médoc et notamment le monde viticole pour combattre ce projet ?
  • Pourquoi la CDC ne communique-t-elle pas sur ZRR ? (absence totale d’infos) dossier d’accompagnement de création d’entreprise
  • Pourrait-on avoir l’inventaire des projets rejetés par le PAB

Plusieurs réflexions se sont dégagées autour de projets sur :

  • La création d’un pôle énergies renouvelables (Eoliennes, ferme solaire, biocarburants) sur les terrains du PAB.
  • Le développement d’un pôle industrie nautique
  • Exploiter plus largement l’image « SURF » du Médoc connue mondialement (Lacanau étape du championnat du monde)
  • Développer l’oenotourisme 

Maryline Minault a suggéré de se fédérer et se doter de moyens pour un avocat pour défendre les intérêts des entrepreneurs, commerces, artisans, etc…
Les réponses faites par écrit en fin de réunion montrent une adhésion très importante à cette idée.
Les personnes présentes ont demandé des bulletins et des fiches enquêtes pour distribuer à leurs collègues.
23 heures ont sonné et les initiateurs de cette réunion ont vivement remercié les personnes présentes pour la qualité des échanges et leur volonté de s’investir. Il apparaît évident que cette première grande réunion devra avoir des suites et des conséquences.
Une lettre va être envoyée au Président de la CDC pour obtenir des réponses précises et écrites sur les 3 premiers points.

Compte rendu rédigé par Alain Leborgne

4 commentaires pour Les entrepreneurs médocains se réunissent et se mobilisent

  1. mrx dit :

    Dans le dept 66 :>http://www.romandie.com/infos/news2/071002153552.zdneqv63.aspL‘Allemagne est le premier producteur européen d’energie solaire, et il y a au moins autant de soleil dans le Medoc qu’en Allemagne.Si quelques ha sont disponibles sur le PAB…mrx

  2. mrx dit :

    Le titre de l’article precedemment cité n’est pas passé:

  3. Jacques dit :

    et bien si l’équipe animatrice du site supprime des articles aux informations capitales et dont les sujets n’ont pas été abordé , je ne voie aucun interet de cette rubrique » commentaire « , la courtoisie dans ce type de combat est ridicule, pendant la Révolution Française, fondement de notre constitution et de notre république ,on ne demandait pas » es ce que je peus vous guillotiner s’il vous plait »  !! il ne vous reste plus qu’à refaire mes recherches. Car les informations concernant le réseau de gazoduc français sont de premiéres importances pour alimenter le débat contre le projet de maniére très objectives. En outre on n’est pas à l’école avec la punition ! Quant à  l’association, un petit rappel vous n’avez toujours pas délivré le quitus fiscal et la copie des statuts aux adhérents n’est ce pas ? Petite mise au point, mais je ne m’étais pas précippité sur ses détails sans importances. Concernant la légalité cela ne concerne que les copies à vocation commerciale or ici nous sommes dans le cadre d’une association à but non lucratif et uniquement à but  informatif,Article   L. 122-5 et de l’article L. 211-3 Du code de la propriétée intellectuelle, je vous prie donc de remettre en ligne ces articles.Merci bien.

  4. Bruno dit :

    Bonjour,J’étais présent à la réunion du 25 septembre à Soulac. Cependant, je n’ai pas eu l’impression qu’il s’agissait d’une grande réunion et j’ai été plutôt déçu de voir que si peu d’entreprenneur avaient répondu absent…  Cela étant, je pense que chacun doit être conscient qu’après le projet de port méthanier, un autre projet nous sera présenté dans les années futures. Il est donc indispensable de travailler sur un projet de développement économique du Nord Médoc. Notre région a des atouts incroyables, mais nous avons tendence à vouloir les cacher au lieu de les exploiter un minimum.Le fait de travailler sur un projet de développement économique n’est pas uniquement à la charge des pouvoirs publics locaux, les entreprenneurs du Nord-Médoc doivent se prendre en main et ne pas se reposer sur des acquis qui ne sont plus toujours d’actualité. Autrement dit, arrêtons de nous regarder le nombril en nous demandant qui est compétent pour mener ce genre de projet, ceux qui sont le plus à même d’aborder la question, c’est nous!!! Nous sommes menacé par le projet actuel et par ceux qui risquent de nous être présenté dans les années à venir, réagissons! Je ne dit pas que le projet de port méthanier se présente dans l’indifférence, loin de moi cette idée, mais par contre, je pense que si nous nous contentons de rejetter ce projet sans nous remettre en question pour les années à venir, nous allons vers une catastrophe.Peut-être que chacun de nous pourrait contacter ses connaissances pour savoir si parmis elles il n’y aurait pas un entreprenneur intéressé par une implantation en zone franche au Verdon-sur-Mer dans les prochaines années. Faisons-le et travaillons ensemble, vendons notre région tout en gardant un minimum de contrôl!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>