«Je suis inquiet, très inquiet», déclare Jean-François Régère

Publié le: 18 mai 2007

Catégorie: Infos générales

Vues: 658

Député du Médoc et candidat aux prochaines législatives, Jean-François Régère s’est invité à notre réunion du 30 avril dernier, ouvert aux adhérents et sympathisants du collectif.
Il a fait part sans ambage de son inquiétude mais surtout de sa claire opposition au projet de port méthanier du Verdon.
talais-JFregere.jpg

Inquiet, pour le développement touristique du Médoc, un choix porté, selon lui, financièrement par l’ensemble des communes de la pointe et traduit dans des réalisations telles que Port Médoc, le réseau des pistes cyclables, les aménagements de bourg, le golfe de Grayan entre autres évocations.
Jean-François Régère a par ailleurs souligné selon lui la nécessité d’ancrer le développement de la presqu’île sur le travail et les investissements effectués par tous et en particulier au sein de la Communauté de communes depuis plus de 25 ans maintenant.

Le député a ainsi fait ouvertement part de sa mobilisation contre le projet et du besoin de trouver des solutions de remplacement. Il a estimé qu’un effort devra être fait dans le sens du développement d’un volet industriel réellement créateur d’emplois et qui respecte l’économie locale, la sécurité des biens et des personnes et l’environnement exceptionnel de cette Pointe du Médoc. Il a évoqué notamment comme solutions «non polluantes et créatrices d’emplois» des pistes telles que la création d’un pôle d’énergies renouvelables ou encore le développement d’un port d’accueil pour les bateaux de croisières.

Jean-François Régère s’est également insurgé contre les déclarations faites par 4Gas qui ne correspondraient pas selon lui à la réalité du terrain, notamment sur la hauteur des cuves. «Ils nous ont menti !», a-t-il martelé.

Il ponctue ainsi son intervention : «On ne peut pas accepter ce projet, c’est irrespectueux de notre environnement.»

Jean-François Régère nous a également informé de l’opposition au projet de Didier Quentin, «en tant que député, en tant que président du conseil général de Charente-maritine et que président du Conservatoire du littoral».

Un commentaire pour «Je suis inquiet, très inquiet», déclare Jean-François Régère

  1. tof dit :

    http://www.20minutes.fr/article/162754/20070607-Bordeaux-Le-Medoc-une-terre-de-consensus.phparticles sur nos candidats et sur la position des candidat ump ps et modem concernant le port methanierd’après cet article la position de Mr Regere serait différente de celle qu’il affiche dans le nord Medoc!ca serait sympa de lui demander une explication lors de sa réunion publique a soulac vendredi soir. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>