Merci à tous !

Publié le: 11 mai 2007

Catégorie: Infos générales

Vues: 1190

Nous étions nombreux lundi 30 avril dans la salle polyvalente de Talais pour notre première réunion d’information à destination des adhérents et sympathisants du collectif. Il s’agissait d’une réunion d’information et de discussion.

reunion-talais-general-500.png

C’est en effet devant environ 300 personnes que le Président, Lalou Roucayrol, a ouvert la séance en rappelant les fondamentaux du collectif et sa logique de fonctionnement notamment inscrit dans une logique de démocratie participative.
Après un bref rappel des événements qui ont conduit à la création d’une « Pointe pour Tous » le 18 janvier dernier et des actions engagées depuis cette date, il s’est félicité de voir le nombre des adhérents doubler en un mois puisque de 300 en mars, ils étaient près de 700 au 30 avril.

De nombreux élus étaient aussi présents dans la salle
: Jean-François Régère, député du Médoc, MM. Blais et Jean-Clément Roucayrol respectivement adjoints aux maires de Soulac et Saint Vivien, M. Christian, conseiller municipal du Verdon, à noter aussi la présence de M. Seguy, candidat CPNT aux prochaines législatives.

Autre sujet de satisfaction, la Communauté de Communes du Nord-Médoc a fait savoir par courrier qu’Une Pointe pour tous serait associée à l’élaboration du Schéma de COhérence Territoriale de la pointe du Médoc. Voir sur ce sujet la présentation du SCOT faite dans le compte rendu d’une réunion de la CDC.
Lalou Roucayrol s’est également réjoui de pouvoir annoncer que la CDC du Nord-Médoc s’engageait à financer une étude sur les impacts socio-économiques que pourraient avoir un port méthanier ainsi qu’une expertise indépendante sur les risques technologiques et environnementaux.

Ce fut ensuite au tour de Bernard Vinquoy, vice-président, de faire le point sur les principales démarches initiées en trois mois, et tout particulièrement de celles engagées vis-à-vis des élus de tous bords, locaux, départementaux et régionaux. Bernard Vinquoy a ainsi rappelé que peu de réponses claires ont été obtenues jusqu’à ce jour, en dehors de celle sans ambiguïté de Stéphane Saubusse, candidat Verts aux législatives en faveur des positions et de l’action du collectif «Une Pointe pour tous».

Puis, Philippe Lucet, Secrétaire, Alain Hecho, en charge de la Commission Risques et Environnement et Hervé Bodin ont présenté les dernières avancées des travaux du collectif

> Les photos montages réalisés par la société 4gas et diffusés lors des présentations publiques du Verdon et de Royan ont été construits en référence à des côtes erronées : la hauteur du château d’eau du Verdon par rapport au sol n’est pas en effet de 54 m comme annoncée par 4gas mais de 44,80m (certificat de géomètre faisant foi). Les hauteurs des cuves présentées ont donc été sous estimées de plus de 9m ( un immeuble de trois étages).

> De même les promesses d’emplois affichées semblent très loin des réalités observées sur les chantiers récents : à Fos, 5 emplois obtenus de Gaz de France après deux semaines de grèves des ouvriers du Port autonome de Marseille (voir l’article sur ce sujet) ; encore à Fos, la phase de construction a généré zéro emploi local car l’appel d’offre de dimension européenne a confié le chantier à des sociétés venues avec leur main d’œuvre sous-payée d’ouvriers des pays de l’Est.

> Le caractère d’intérêt national du projet présenté par les promoteurs apparaît lui aussi bien loin des réalités : en effet sur la base des extensions en cours à Fos et Nantes, c’est autour de 75% des besoins prévisibles en gaz de la France pour les années à venir qui serait assurés. En cas de réalisation des terminaux envisagés à Dunkerque et Le Verdon, nous passerions ainsi en surcapacité de stockage de GNL.

> Enfin est évoqué le caractère inédit des installations proposées : ce serait en effet une première pour les pays développés de laisser construire de telles installations classées SEVESO II à moins de 500 m des premières habitations.
Les experts, de part le monde, recommandent au minimum plusieurs kilomètres de périmètre de sécurité pour de tels terminaux (aux Etats-Unis 8 km de périmètre sans habitations conseillé).

M. Hecho présente une carte des zones d’impact à partir de cercles concentriques autour des cuves et englobant l’école du Verdon, les premiers lotissements, la plage de la Chambrette, une grande partie du Verdon, Port médoc mais aussi Soulac, Talais et Royan à l’intérieur du périmètre de sécurité minimum conseillé par les experts américains !
Prochainement, nous publierons des articles sur ce sujet.

Sont évoqués également par Hervé Bodin quelques pistes de développement alternatif sur la zone concernée par le projet et sur lesquels travaille la commission économie du collectif qui regroupe la plupart des principaux opérateurs économiques de la Pointe du médoc.

Hervé Bodin est également revenu sur les chiffres des adhésions et a dressé la liste d’un certain nombre d’entreprises locales qui ont rejoint le collectif. La plupart d’entre elles sont liées au tourisme, à la conchyliculture et l’aquaculture, mais les activités d’aide à la personne, le secteur médical et certaines associations sont également présents. En revanche, le secteur viticole est sous-représenté…

Enfin, Marie-Laure Leglu, animatrice de la commission communication, a fait le bilan des premières actions de communication (site Internet, bulletin et tracts) et a rappellé les besoins encore importants d’informer la population qui n’est pas toute, et loin s’en faut, « au courant ».

La parole a également été donnée à Jean-François Régère, député-maire de Talais, et Jean-Francis Seguy du mouvement CPNT, tous deux candidats aux prochaines législatives, qui ont souhaité apporter leur soutien au collectif et affirmer leur opposition aux projets de terminaux méthaniers. Voir l’article sur l’intervention de Jean-Francis Seguy

La salle a elle aussi réagi et de nombreux participants ont eu ainsi l’occasion de poser des questions ou même d’apporter quelques précisions sur certains thèmes qu’ils avaient eu l’occasion de creuser, tels que les motivations du promoteur, 4Gas, celles de TotalFinaElf quand cette société avait décidé d’abandonner son projet d’implantation d’un terminal méthanier en 1999/2000, ou encore les dispositions relatives aux périmètres de sécurité entourant les zones classées « Séveso II »… qui pourraient conduire à l’expropriation des habitants concernés.

Le collectif reviendra dans des articles sur les différents sujets évoqués lors de cette réunion.
Chacun peut également participer au débat directement dans le site en publiant des commentaires via les articles proposés.

3 commentaires pour Merci à tous !

  1. FIGEROU dit :

    Participant à la réunion, j’ai été très sensibilisé; mais pourquoi je ne reçois pas le bulletin et ne suis pas au courant des réunions;
    d’autre part, il faut sensibiliser les médias; maintenant que les élections sont passées, ils n’auront plus rien à se mettre sous la dent…; profitons-en!!!

    enfin, le maire du Verdon a rapporté que l’implantation de cette « bombe à retardement » allait rapporter de l’argent à la Commune par le biais de la Taxe professionnelle. je pense qu’il n’en est rien; ne sommes nous pas en zone franche? et l’idée de Mr le député de développer l’arrivé de paquebots au verdon comme au début du siécle dernier est une excellente idée, d’autant plus que Bordeaux ne sera plus capable de recevoir de gros paquebots.

    Enfin, faisons connaîtrte d’avantage à l’ensemble de nos concitoyens les dangers énormes qui pésent sur eux si jamais….; ne pourrions nous pas envisager des manifestations plus médiatiques et efficaces

    pfigerou

  2. GhostDog dit :

    Rappelez moi combien d’implantation comme celle prévue au Verdon on déja explosé en France ?

  3. tof dit :

    la question est plutôt combien d’incidents sérieux sur des installations comme le verdon ont eu lieu? C’est comme pour le nuage radioactif de tchernobyl, il s’est arrêté à la frontière ne vous inquiétez pas tout va bien!!!Si ca n’était pas dangereux ca ne serait pas classer SEVESO seuil haut !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>