Réunion de la Communauté de communes Pointe du Médoc – Compte rendu

Publié le: 20 avril 2007

Catégorie: Infos générales

Vues: 551

Les maires des 11 communes de la Pointe du Médoc étaient présents ou représentés lors de la réunion qui s’est tenue à Grayan L’hôpital le jeudi 5 avril. Il y avait, entre autres M. Martinet (Verdon), M. Piquemal (Vensac), M. Pintat (Soulac), M. Régère (Talais), M. Bibey (Vendays), Mme Baudray (Saint-Vivien) et Jean-Clément Roucayrol, élu délégué de la commune de Saint-Vivien.

Le Président de la CDC est Xavier Pintat, le responsable de la commission des finances est Jean-François Régère.

 

La séance était surtout consacrée à l’approbation des comptes de la CDC, mais le sujet du Port méthanier a été abordé. Un membre de notre collectif a établi ce compte rendu.

 

D’autres sujets ont également été abordés, dont certains fort intéressants et à mettre en perspective avec le projet du port méthanier.

 

La mise en valeur du site du Phare de Richard sera scindée en deux phases, l’une concerne les aménagements extérieurs sur 1,5 ha (route d’accès, parking, accès piétons et véhicules non motorisés, parcours pédagogique, signalétique…), la deuxième concernera les aménagements intérieurs, le mobilier, la ligne graphique…

La première phase va coûter 400 000 € HT.

 

Par ailleurs, le SCOT de la Pointe du Médoc a été évoqué.

Le « Schéma de COhérence Territoriale », document d’urbanisme, détermine, à l’échelle de plusieurs communes, l’organisation du territoire et l’évolution des zones urbaines afin de préserver un équilibre entre urbanisme, zones industrielles, touristiques, agricoles et naturelles. Instauré par la loi SRU du 13.12.2000, il fixe les objectifs des diverses politiques publiques en matière d’habitat, de développement économique, de déplacements (articles L.122-1 et suivants du code de l’urbanisme).

Dans http://wikipedia.org, beaucoup de choses intéressantes à découvrir, notamment sur les processus d’élaboration et sur les possibilités qu’ouvrent le SCOT qui est notamment « opposable aux opérations d’aménagement ».

Le SCOT de la Pointe du Médoc (rapporteur Michel Bibey de Vendays) doit être établi en concertation avec les associations agréées qui en font la demande. Pour l’instant, l’association « Vive la Forêt » a souhaité être associée et le groupe de travail doit l’entendre. Ce dernier, composé d’élus, de représentants de services de l’Etat et des associations en ayant fait la demande auprès de la CDC, diagnostique les enjeux dans une première phase, élabore ensuite un PADD (projet d’aménagement et de développement durable) et établit ensuite le Schéma de Cohérence.

 

Enfin, on a abordé le dossier de l’enfouissement d’une ligne à haute tension qui perturbe la réalisation du « golf public de la Pointe du Médoc » à Grayan. La CDC se propose de pré-financer les études à 50/50 avec le promoteur pour faire avancer le dossier…

 

Les élus se félicitent de mettre en œuvre un plan de réception et de traitement des déchets des navires (obligatoire depuis le décret du 14.03.05), ce qui confirme la vocation de port-vert/port nature de Port Médoc… C’est valable aussi pour les méthaniers…

 

Enfin, Xavier Pintat a évoqué (spontanément) l’installation d’un port méthanier au Verdon… quelques phrases de son discours « il ne faut pas se précipiter… la CDC doit être le garant de l’objectivité auprès des communes et des administrés.. Je me demande pourquoi c’est classé « Seveso »… il faut que la CDC fasse des études socio-économiques en partenariat avec l’État… Profiter du SCOT pour définir ce qu’on veut faire sur le territoire, faudra-t-il le réviser ?… Nous devons organiser le débat, discuter…« 

M. Martinet a ensuite pris la parole… et a déclaré :

« J’ai envoyé un courrier au Préfet de la Gironde, exposant ce que vient de dire Xavier Pintat » « La Commission Nationale du Débat Public (CNDP) vient de répondre, sa réponse figure sur son site internet» (http://www.debatpublic.fr).

M. Martinet a pris contact avec le président de la CNDP, Yves Mansillon. Bien lui en a pris  puisque ce dernier l’a informé qu’aucune communication officielle ne peut être faite par les élus ou par le (les) promoteurs sans l’autorisation de la Commission.

Du coup, Jean-Clément Roucayrol a demandé comment il était possible que 4Gas organise au même moment une réunion de présentation à Royan (M. Martinet, a précisé ensuite que la CNDP avait donné son autorisation…). Par ailleurs, et après avoir rappelé les différents avatars qu’a connu l’estuaire (perte de l’ostréiculture, un port pétrolier dont le fonctionnement n’a pas survécu à la réouverture du canal de Suez…), M. Roucayrol a beaucoup insisté sur la nécessité d’établir un rapprochement et une concertation avec les représentants du PAB. Il souhaiterait notamment qu’on s’assure que le PAB est animé par d’autres enjeux que ses profits financiers ou la promotion de ses dirigeants. Il s’interroge également sur l’identité du client potentiel de ce terminal.

 

Enfin Xavier Pintat, faisant référence à l’info donnée par M. Martinet sur la CNDP, a déclaré « c’est bien la première fois qu’on n’apprend pas quelque chose concernant ce terminal par la presse« .

 

Le site Internet de la Communauté de Communes : http://www.pointe-medoc.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>